• 01 février- 07 avril 2012 : opposition Mars Vénus. Ou : l'art de concrétiser (ou non) sa conscience relationnelle

    Cycles affectif Mars-Vénus

    Initialement publié le 10/01/2012, je remets cet article en avant ce 01/02/2012 puisque l'opposition a lieu ce jour.

    Cet article fait suite à celui concernant la renaissance affective du 23 mai (ici)Cette renaissance atteint en effet son apogée le 01/02/12A partir de là, nous ne pourront pousser plus avant le changement psycho-relationnel enclenché en mai. Par contre, nous commencerons à en mesurer les fruits bons ou mauvais et, en fait, à "voir" vers quoi nous conduisaient les nouveaux élans psycho-affectifs de mai 2011 et le cap décisif que nous leur avons fait passer (ou non) depuis fin octobre 2011 (ici)Qu'est-ce-à dire ?

    La qualité fondamentale du cycle en jeu

    Pour tenter de cerner cette nouvelle étape, il faut rappeler qu'au cours de ce cycle ancré dans la sensualité, la lenteur et le sens de la plasticité - je cite- nous "ne pourrons faire l'impasse, ni sur nos ombres psycho-affectives (qu'il s'agisse des miennes ou des tiennes), ni sur notre capacité (ou non) de les faire muter"D'autant que, son degré zodiacal, augurait d'un cycle de responsabilité affective aussi concret que subjectif, je cite encore : "Etre capable de créer du bonheur en soi et autour de soi, en nourrissant (d'amour, certes, mais traduit en gestes concrets) ce qui en a besoin, quoi qu'il se passe, sera son défi."

    Historiquement, son démarrage a coïncidé avec "l'affaire DSK", et son cap d'octobre avec la clôture de "l'affaire Banon" et le début de "l'affaire Carlton" qui lui étaient associées. Affaires qui, à mes yeux, je l'ai déjà signalé, ont confirmé le caractère "pas d'impasse sur les ombres" de ce cycle.

    (Entre "dresser les fauves" et "tirer à l'arc", les degrés symboliques de cette opposition en confirment l'enjeu : "prendre sur soi pour donner corps à ses idéaux", en l'occurrence relationnels...)

    Son "court" apogée

    Le 01 février 2012, les deux planètes seront au plus loin l'une de l'autre et se feront face, tout comme la Lune et le Soleil au cours d'une pleine lune. Autrement dit l'éclairage de l'une par l'autre sera maximal : ce sera le temps de "voir" clairement ce que nous avons fait (ou non), notamment depuis octobre, des nouvelles valeurs (grosso modo beauté, amour, argent) qui ont commencé à réclamer leur place depuis fin mai dernier, et de nos relations... 

    Or, contrairement au long temps de "pousse" de ces nouvelles modalités psycho-affectives (23 mai 2011- 01 février 2012), le temps du "voir" sera bref. En tant que tel, il durera jusqu'au 14 mars 2012. Viendra ensuite un temps de formalisation de ce que nous aurons compris, de "refonte" consciente en quelque sorte de notre façon de voir et de faire qui devrait déboucher, dès le 07 avril 2012, sur un "tourner la page" sur ce qui ne l'aura "pas fait". Bref nous n'aurons en somme que deux mois pour prendre conscience et se comprendre (ou pas) avant de passer à autre chose (soit ensemble, soit chacun...). En fait pour commencer à passer à autre chose car, là, par contre, il faudra plus de temps (suite au prochain numéro)...

    Et vu que ce cycle ne permet pas de faire l'impasse sur nos ombres, on aura tout intérêt à avoir poussé nos "bouchons" au maximum (à avoir fait muter nos ombres) avant les face-à-face qui s'imposeront à partir du 01 février 2012

    D'autant que, d'un point de vue historique, plus nous saurons / parviendrons à y voir clair dans notre affectivité, nos valeurs et nos positionnements relationnels, mieux nous serons armés pour la mutation mondiale qui commence "officiellement" le 03/02/2012 (ici), et, en France, pour le début officiel de la campagne émectrorale du 09/04)

    Les derniers "préparatifs"

    Or nous y sommes aidés.
    Depuis le 11-11-11un appel à être précis, à prendre garde aux soi-disant détails, aux petites choses, à nos réactions face à de "petits" événements, prend pour ainsi dire soin de la conscience que nous avons de notre façon d'agir et de faire. Or cette belle occasion de "s'ajuster" s'accentue à partir du 25 janvier via une sorte de "retenue" des initiatives et des actes à même de nous montrer ce qui nous meut vraiment quand nous faisons ceci ou cela. Intégrée, cette "retenue" pourra nous aider, à partir du 01/02, à ne pas réagir aux critiques bille en tête et, de même, à ne pas laisser les compliments nous monter à la tête, bref à bien prendre les face-à-face : à en faire des occasions de limpidité intérieure et relationnelle (et ce jusqu'au "tourner la page" qui nous réclamera en avril)...
     
    Nous y sommes aussi aidés à partir du 14 janvier qui nous ouvre trois semaines (jusqu'au 8 février) propices au pardon (et à la demande de pardon), à la consolation, à la crise de larmes bienfaisante pour dissoudre de mauvais plis, à de moëlleux instants de détente du coeur, auxquels la musique, le sommeil, un bain chaud, ou le cinéma peuvent ne pas être étrangers... Plus nous nous serons accordé ce "repos du guerrier de la mutation", plus nous pourrons vivre les face-à-face comme de véritables révélateurs (ou "expanseurs") de la renaissance affective commencée en mai (ce dès le 08 février) : une sorte de seconde renaissance logée dans la première. (De plus, cet abandon à la douceur ne pourra que nous aider à aborder la grande mutation mondiale qui commence le 03/02/12 (ici) du bon pied). 13/01/12 : DSK et les prostituées, les révélations continuent..

    Les premiers face-à-face (du 01/02 au 14/03): mettre en lumière 

    A partir du 01/02 de nécessaires élagages s'imposeront dans nos vies affectives au sens large (esthétique, éthique, fécondité...). Or avant d'élaguer mieux vaut savoir quoi élaguer au juste. Et pour cela, il faut y voir clair.

    Aussi ce sera le temps de poser, se poser ou se laisser poser les questions suivantes. Où en sommes nous avec la beauté, l'amour et l'argent ? Où en sommes-nous de nos goûts et de notre sensualité ? De nos amours (de soi, de l'autre, des autres..)? De notre rapport à l'autre sexe ? De notre rapport à la richesse ? De nos choix relationnels ? Avons-nous changé à cet égard, et dans quel sens ? Est-ce viable ou non ? Est-ce juste pour soi (au fond) ou non ? Ces questions ne pourront se contenter de réponses abstraites. C'est à l'aune de la cohérence entre douceur-accueil d'un côté et actes quotidiens de l'autre que nous pourrons faire le point. A quoi bon chanter des "je t'aime" si je suis incapable d'aller spontanément faire les courses ou changer les draps lorsque c'est nécessaire ? 

    D'où que ces claires visions ne pourront se déployer qu'au travers divers face-à-face, avec soi-même et avec l'autre, agréables ou non. Car le temps de "voir" est aussi celui des compliments et des critiques : le temps de se dire (à soi et entre nous) ce qui s'accorde et ce qui ne s'accorde pas (en nous et entre nous), aussi bien au niveau de la tendresse, de la beauté et des grandes valeurs qu'au niveau "trivial" des petites contraintes de tous les jours et de s'expliquer la-dessus.

    Bien entendu, selon le degré avec lequel nous aurons fait face à nos ombres intimes et relationnelles, nous pourrons nous entraider plus ou moins bien à y voir plus clair. Ce qui implique, bien sûr, en premier lieu de se mettre en face de soi et de l'autre : ne pas esquiver, ne pas "laisser pisser" (que l'on peut comprendre comme une forme d'ombre)...

    Au mieux, si chacun des partenaires a utilisé le cycle pour faire muter ses ombres (ses projections, ses surdités...), le 01/02/12 peut ouvrir une période d'échanges riche en prises de conscience mutuelles.

    En nous faisant face, toi et moi, nous nous aidons mutuellement à faire le point sur notre intimité (la tienne, la mienne et/ou la nôtre), tant il est vrai que "ta" différence est ce qui, par contraste, peut éclairer la mienne...

    Et nous parvenons à conjuguer en beauté, précision (on met les barres sur les t et les points sur les i) et douceur (j'accueille tes points sur les i et tes barres sur les t, en te demandant d'accueillir, toi aussi, les miens) afin d'inventer ensemble un nouveau modus vivendi sur la base d'une réelle écoute (la douceur) des nécessités (la rigueur) de l'un et de l'autre...  Et, ce faisant, nous nous guérissons mutuellement, un cran plus profond, de nos mémoires affectives blessées, nous nous cicatrisons l'un l'autre du douloureux de nos passés. Bref, nous parachevons ensemble la mutation des ombres proposée par ce cycle ! Mieux encore : bien "pris" l'apogée de ce cycle pourrait bien nous offrir d'aborder le quotidien comme un levier de l'amour (et non pas comme son point d'usure !)...

    De soi à soi, cela pourrait nous pousser vers un nouvel équilibre entre raison et rêve, entre effort par le menu et grands coups de détente (entre perfectionnisme et laxisme par exemple). A une "guérison" là aussi, de nos déchirements intimes, par la mystérieuse vertu de l'unification consciente. 

    Au pire, si aucun des deux n'a cheminé, alors il faut s'attendre à des conflits de "sourds" et à tous les coups bas qui vont avec faute de clairvoyance : psycho-rigidités (si ce n'est cruauté) d'un côté (notamment dans les "petits actes" quotidiens) et enfumage de l'autre  (formes sournoises de chantage par de pseudo-gentillesses ou par des positions victimaires, paroles floues et autres "gnagnasseries"...).

    Mais si l'un des deux seulement (ou seulement une partie de moi) a fait cet effort de mutation que peut donner ce face-à-face ? Un temps de friction, pouvant conduire, soit à la rupture, soit à un réajustement exigeant pour celui qui est à la traîne... soit à une (re)chute de celui qui est en avant...
    Et ceci est aussi valable dans le rapport de soi à soi : rupture consciente avec d'anciens schémas relationnels (et les valeurs qui vont avec) parce que je "vois" ce qu'ils contenaient d'ombres (ne pas blesser l'autre, au détriment de soi par exemple, ou lui chercher des poux de biais au lieu de lui dire qu'on se sent jaloux ou qu'on s'est laissé marcher sur les pieds, autre exemple, etc), ou rechute dans d'anciens travers, sans doute parce que la mutation n'est pas achevée en moi. En ce cas le "voir" peut me permettre de pousser ma mutation plus avant, d'autant que j'y suis aidé(e) par le retour sur soi que me propose l'action depuis le 25/01 (et jusqu'en avril)...

      Seconde étape : élagage "intelligent" et mise en forme (dès 14 mars). 

    Plus nous aurons fait le point, plus nous nous serons "frottés" l'un à l'autre (ou à nous-mêmes) plus nous y verrons clair, mieux nous saurons comment élaguer au mieux nos nouvelles pousses (et lesquelles "sacrifier") pour qu'elles donnent du bon fruit : c'est-à-dire pour être partageables... condition de l'amour, de la beauté et de la richesse entendue comme fécondité.

    Il s'agira donc de mettre en forme la nouvelle donne que les prises de conscience et les clarifications opérées depuis février auront offert, justement, à notre (potentielle) nouvelle maturité affective. En clair, la faire sienne ! Une mise en forme pour des manières plus belles et plus justes de partage ou pour trouver les siens ... telle sera notre tâche jusqu'au 07 avril (soit pile la veille du début de la campagne électorale en France : ici) 

    Un temps pour cultiver la beauté telle que nous la goûtons. Lâcher aigreurs et frustrations viendra après. (La suite du 07/04 : ici)

    Suivi (dans la foulée de celui de l'article précédent : ici)

    14/01/08 : à l'aube de l'opposition, et de sa préparation du 14 janvier, publication du premier rapport mondial sur l'exploitation sexuelle : ici. Voilà donc confirmé le caractère public inédit de ce cycle qui a commencé avec "l'affaire DSK".

    En toute logique, cette affaire DSK (et consorts) réapparaît avec cette pleine lune Mars-Vénus.

    07/02/12 : DSK / Diallo : première audience pour le procès au civil aux Etats-Unis.

    21/02/12 : DSK en garde à vue à Lille pour complicité de proxénétisme, recel d'abus de biens sociaux...

    21/02/12 : DSK en garde à vue pour complicité de proxénétisme, recel d'abus de biens sociaux...Il y sera reconvoqué le 28 mars, et devra être à New-York le 15 mars face à N. Diallo, au civil (ici)

    25/02/12 : Cambridge : des étudiantes s'opposent à ce que DSK viennent y faire une conférence alors qu'il est interrogé par la police.

    03/02/12 : l'affaire Tron (début du cycle) rebondit. Les plaignante accusent un policier de subornation de témoins. 

    26/03/12 : DSK et les  "libertines" qu'on lui offrait... Confrontations le 28/03

    27/03/12 : France, DSK : Mis en examen pour "proxénétisme aggravé en bande organisée" DSK fait appel mais est gardé sous contrôle judiciaire strict. Il a versé une caution de 100.000 euros pour être libéré. + 29/03 : début du procès civil DSK-Diallo à New-York.  + 10/10/12 : Dsk sort de son silence : ici

    Divers

    06/02/12 : les hommes aussi souffrent de baisse de libido. Tiens ? La récente étude américaine qui le constate se demande soudain si la sexualité ne serait pas relationnelle (et non pas hormonale, "naturelle", etc.)? 

    09/02/12 : France, Femmes légiférer pour qu'il y ait 40% de femmes dans la haute fonction publique.

    22/02/12 : France, fini le distingo "Madame ou Mademoiselle?" pour les femmes. Ce seront toutes des Madame.

    25/02/12 : Angleterre : des avortements sélectifs (selon le genre) font scandale.

    05/03/12 : France : le rapport parlementaire qui s'inquiète de voir les petites filles transformées en gourmandises sexuelles.

    08/03/12 : France : selon le rapport Insee publié ce jour, hommes et femmes ne sont toujours pas à égalité sur les salaires et l'entretien de le vie. Et quand elles perdent leur emploi, c'est plus galère. (Au 18eme rang mondial en 2009 en matière de parité, la France passe au 46eme en 2010, au 48eme en 2011...)

    26/03/12 : France :Yvonne Knibiehler revisite la virginité.

    30/03/2012 : Etats-Unis: les républicains se dressent contre le remboursement de la contraception

    02/04/12 : Monde : pour "voir" et penser la domination sexuelle qui s'est répandue partout (ou pourquoi on ne traite pas de "pédophiles" les institutions, parents, etc... qui font des petites filles des clones de "bombes sexuelles" et formatent ainsi les prochaines générations au diktat "soit belle et plie-toi au "marché" sexuel ambiant).

    06/04/12 : Goldman Sachs impliquée à 16% dans une juteuse entreprise de prostitution/

     

    « Lunaison du 23 janvier au 20 février 2012Cycles mondiaux (7). 2011-2012; entrée de Neptune en Poissons. Grande dissolution, grande ouverture ? »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :