• 2020 et la rare trilogie Jupiter -Saturne -Pluton : plusieurs lectures astrologiques

    Cycles-plan-taires-en-cours.png
      (Tous droits réservés. Merci de citer vos sources : Astropopote)

    Coup d'envoi 2020 : de complexes enjeux de pouvoir


    J'avais prévu de dédier un article au travail des trois planètes Jupiter - Saturne- et Pluton de 2020. Mais d'autres astrologues l'ayant fait - voir les deux liens ci-dessous, qui pourront s'étoffer -, inutile d'en rajouter (à moins que je ne change d'avis en cours de route), sauf à rappeler ce que j'en ai déjà dit (et dirai au fil des lunaisons de 2020).

    Voilà ce que j'en avais dit et mon petit grain de sel.
    Voilà la retranscription de ce que j'en avais dit dans la lunaison de décembre 19 (ici) qui en donnait le coup d'envoi.

    "Janvier 2020 constitue un grand tournant historique relatif au pouvoir au sens complet du terme si l’on peut dire puisqu’il y est question des alliances possibles entre pouvoirs institués et pouvoirs « occultes » (services secrets, mafias, inconscients, dimensions encore inconnues ou cachées, maturations jusque là en cours, pulsions de vérité, forces occultes).
    Le 12 janvier ce sera la fin définitive du cycle antérieur de 1982-83 (un article, mais focalisé, ici), et le début d’un nouveau cycle qui mettra grosso modo 35 ans à s’accomplir (et 16 ans à « pousser » : on en verra les premiers fruits en 2036…). Il sera donc intéressant de scruter la petite pousse qui va commencer à percer pour essayer d’en « voir » les enjeux à long terme.
    Situé dans le contexte cyclique complexe qui l’enveloppe, ce cycle se présente cependant comme un coup d’envoi dans un puissant flux de « défaire l’ancien » qui ne sera pleinement achevé qu’en 2025-26 (rappel plus bas)
    De quoi sérieusement l’affaiblir….temporairement

    Car si l’on se focalise sur 2020, on voit que deux autres cycles liés au pouvoir vont s’y clôturer et redémarrer (l’un, de 12 ans, le 05 avril 2020, le 30 juin, puis le 12 novembre ; l’autre, de 20 ans, le 21 décembre 2020). Selon ma théorie des vagues, cela signifie qu’un gros tournant historique significatif relatif au pouvoir  va pointer le bout de son nez dès janvier 2020, murir par à coups toute l’année, avant de se faire clairement sentir à partir de décembre 2020."

    Or, mes lecteurs le savent, pour Astropopote aucun cycle n'est isolé. Tous s'emboîtent et se tiennent  dans la continuité, dont ils forment la trame temporelle. Au fur et à mesure de son déroulement, cette trame se traduit dans les faits au fil des choix et des décisions humaines. Et ces faits s'engrainant dans cette trame vont déterminer pour grande partie et suivant le rythme coercitif des cycles concernés, la suite de l'histoire... 

    Justement, mon bref article de mars 2020 - 2020-2026 : émergence chaotique d'un autre monde - , met en perspective les cycles de 2020 avec ce qui se passe dans le monde depuis a minima 2008 (si ce n'est 1930 et/ ou 92-93) et jusqu'aux environs de 2026...

    Après 2008-2018 : une décennie cruciale, 2020 y apparaît comme un lent coup d’envoi à la période de « remontée » chaotique et non encore écrite qui va s’opérer jusqu’en 2026

    2020 vu par d'autres astrologues
     En attendant, voici deux études beaucoup plus approfondies que les miennes sur ceux de 2020.

    - La profonde étude de Michael Mandl, publiée en 2016 : La triple conjonction Jupiter-Saturne-Pluton de 2020 qui se conclut par un chapitre intitulé : 2020 : du Capricorne au Verseau

    - Et celle de Guillaume Goumat, de 2018 : La triple conjonction Jupiter-Saturne-Pluton de 2020 et  son Addendum, de 2020 et ses intéressants parallèles historiques de contestation des élites - où il liste d'autres  articles sur le sujet.                      

     

    « Lunaison du 24 mars au 22 avril 2020Lunaison du 23 avril au 21 mai 2020 »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :