• D'octobre 2012 à avril 2013, Noeud Nord, Mars et Vénus se liguent pour nous demander : qu'est-ce que l'amour ?

    Cycles affectif Mars-Vénus

      Tous droits réservés. Merci de citer vos sources. 

    Astrologiquement parlant, nous venons d’entrer dans une période psycho-relationnelle où enjeux personnels et collectifs s’entremêlent ce dont j’avais déduis que la lunaison de septembre présiderait à un changement général d’ambiance historique.

    Comment ces deux échelles psycho-affectives (personnelle et collectives) vont-elles s’articuler dans les mois à venir ? A quoi s’attendre à notre échelle ? Un petit rappel des cycles en jeu s’impose.

    Les ancrages temporels de base et leurs enjeux

    A l’échelle personnelle,la renaissance affective du 23 mai 2011 (ici) a atteint son apogée le 01 février 2012, après les choix et engagements du 26 octobre 2011 (ici). Depuis le 01 février 2012,  nous avons pu faire le point sur nos valeurs (notre rapport à la beauté, à l’amour, à l’argent), nos goûts, nos relations et nos modalités relationnelles. Puis, à partir du 07 avril (ici) nous avons été invités à tourner concrètement la page sur ce qui, vraiment, ne « l’a pas fait ». Mais, pour cela, il nous a fallu revenir en arrière, entre le 05 juin et le 27 septembre, afin (reprise et suite de début février) d’accéder à une plus claire maturité affective (ici).

    Au regard de ce petit cycle psycho-affectif d’environ deux ans, c’est donc véritablement depuis le 27 septembre 2012 que nous pouvons « tourner la page », c’est-à- dire, lâcher, laisser derrière, couper avec les relations et, plus profondément, les modalités relationnelles (comportements, objectifs, etc), qui ne nous conviennent pas ou plus

    Ce afin d’arriver frais et dispos au 07 avril 2013, point de départ d’une renaissance affective.

    Or, deux autres cycles plus historiques viennent de converger vers le même point. Le Nœud Nord, dont le cycle dure 18-19 ans, vient d’entrer dans le signe du Scorpion le 31 aout 2012 où il restera jusqu’en février 2014. Et, peu après, le 05 octobre 2012,  Saturne, dont le cycle dure 30 ans, est, lui aussi, entré dans le signe du Scorpion où il restera en gros jusqu'en janvier 2015.

    Le premier cherche à nous débarrasser des vêtements psycho-relationnels devenus trop étroits pour nous (suite de 2005), et le second à recadrer nos relations, ou plutôt nos engagements (suite de 1996 et des repositionnements initiés en 2010), en soumettant pour ainsi dire l’amour à l’épreuve du pouvoir - en imposant des restrictions à nos tentatives de manipuler les autres, de les "tenir", de projeter sur eux nos inconsciences ou de nous soumettre aux leurs, en mettant un frein à nos débordements psycho-émotionnels - en quelque sorte en frustrant et en recadrant nos égos, au bénéfice de "l'union fait la force". J’en avais synthétisé ainsi l’enjeu pour les mois à venir (ici) : sur quoi voulons-nous asseoir nos relations, nos engagements et nos passions :« moi » ou « nous » ? Sur mes manques, mes besoins d’être conforté, rassuré, flatté, reconnu, que justice me soit enfin rendue, ou sur notre relation en tant que telle, comme chemin de dévoilement réciproque, de réciprocité, de créativité ? Sur la compensation ou sur  la transmutation ?

    Autrement dit, depuis septembre, plus nettement octobre et pour un bon moment, le ciel nous demande ce qui compte vraiment pour nous et comment nous envisageons de le faire fleurir. Radicalement : face à la mort, qu’est-ce qui est anecdotique, qu’est-ce qui est essentiel ? Donc, à quelles valeurs devrions-nous donner corps dans notre vie ? Avec qui, comment ? Qu’est-ce qui nous en empêche ? Quel temps et quels moyens devrions-nous leur consacrer ?

    A l’échelle collective, ce questionnement augure qu’un profond changement de mentalité pourrait s'opérer sur les 2-3 ans qui viennent. En supposant que chacun y mette du sien à son niveau on peut s'attendre à ce que nos sociétés y trouveront l’occasion de rendre à l’humain et à la qualité des relations humaines (ainsi qu’à la conscience de ce qui s’y joue), une place quelque peu perdue de vue ces dernières décennies, et, qu’à terme, on y vivra mieux ensemble.

    Mais que se passera-t-il si seules les « mafias » habituées à pratiquer la loyauté, la solidarité, etc, y mettaient du leur (voir note 1)? La question est d’autant plus brûlante, qu’à échelle plus vaste encore, la période 2012-2015 préside à un remaniement des rapports liberté(s) / pouvoir (s), pour le meilleur ou pour le pire (ici).

    Octobre 2012 – Avril 2013 : un radical remaniement psycho-affectif ?

    Mais revenons à une échelle plus modeste. En croisant l’ensemble de ces cycles personnels et collectifs, on voit bien que la période 05 octobre 2012 – 7 avril 2013 les condense tous ce qui la rend particulièrement propice aux remises en questions affectives, relationnelles et psychiques. On pourrait même dire, vu la relative rareté d’une telle convergence, que c’est l’occasion ou jamais d’une véritable mise à plat, d’un remaniement radical de nos affectivités, d'un profond remodelage psychique.

     Une occasion ou jamais de vraiment nous défaire de ce qui, jusque-là, a "plombé nos coeurs": 

    >  d’accomplir des deuils ouvertement ou secrètement inachevés (on peut remonter 20 ou 30 ans, si ce n’est plus, en arrière…), ou d'en vérifier la solidité,

    >  de nous réparer de nos vexations passées et de pouvoir, en conséquence, nous libérer de susceptibilités exacerbées, de nos rancoeurs implicites ou explicites et des plaintes sourdes qui les accompagnent souvent,

    >   d’enfin toucher du doigt (et donc pouvoir soigner) nos blessures passées (conscientes ou pas) non cicatrisées « grâce » auxquelles tel ou tel type de comportement d’autrui peut nous aliéner à cet autrui en déclenchant en nous fascinations, obsessions et aveuglements psycho-relationnels,

    >  d'enfin baisser la garde pour reconnaître nos "méchancetés" passées, nos "fautes", et pouvoir les réparer, demander pardon, pacifier nos relations... Baisser la garde, pour nous laisser toucher, aimer, réparer... Apprendre la gratitude

    Et, à partir de ces remaniements de fond : 

    >  de nous découvrir affectivement « autres » (plus détachés, plus sereins, plus légers, plus lucides, plus profonds, plus sages...) et de s'exercer à de nouveaux types de comportements relationnels,

    >   de nous dégager tranquillement (intérieurement et/ou extérieurement) de celles de nos relations qui nous étouffent ou nous « réduisent »,

    >   de nous ouvrir à d’autres types de gens, à d’autres formes de relation,

    >   de pouvoir enfin explorer le champ de la confiance, non pas de la « confiance aveugle », mais de son élaboration à deux…

    Ce qu’il faut bien comprendre c’est que c’est au sein même de nos relations, au travers et grâce à elles, que nous pourrons procéder à ces remaniement de fond, et non seuls de notre côté. Cela ne signifie pas forcément que nous pourrons régler notre problème avec X, grâce à X. Ce sera peut-être grâce à Y ou Z (pourquoi pas un thérapeute d’ailleurs). Cela ne signifie pas non plus - ce peut même être le contraire -, que nous serons amenés à multiplier nos relations ou à passer plus de temps avec les autres que seul. Ce qui va compter sera la qualité de nos relations, soit le degré d’authenticité que nous pourrons y partager (ou non), les gestes de réparation que nous pourrons y poser (soit en demande, soit en réponse), le degré de vérité que nous serons capable d’y risquer (ou pas), la solitude intime ou factuelle que nous serons capables d'assumer ou non pour laisser l'autre prendre son pouvoir et assumer le nôtre (ou, plus trivialement, pour cesser de fuir dans la distraction au profit de l'intensité),  les confrontations que nous aurons l’audace (ou pas) d’y affronter.  

    Bref, saurons-nous faire de nos relations, des creusets de mutation au sein desquels les égos pourront mourir pour renaître à quelque chose de plus vaste qu'eux : la relation, l'amour ? La meilleure façon de profiter de cette période rare qui n'a rien de "bisounours" sera une vigilance relationnelle accrue et, si j’ose dire, une capacité accrue à mettre les pieds dans le plat, à se situer soi, et à réfléchir sérieusement à ce qui s’est dit ou à ce qui s’est passé, pour y répondre au plus juste pour soi et l'autre, plus profondément pour la qualité de la relation elle-même, et gagner en conscience. 

    Globalement, cette vigilance est et sera facilitée par le fait que nous sommes et serons tous invités à « descendre » dans ces creusets relationnels. Aussi doit-on s’attendre à ce que nos relations nous « aident » à y aller : soit en se rappelant à nous, soit en nous bousculant, soit en nous surprenant, soit en nous accompagnant, soit en nous frustrant…

    Cependant, nous avons et aurons tous le choix d’y aller ou non. Aussi il est probable que les relations se trieront d’elles-mêmes, car seules seront fécondes (et fort fécondes) celles où chacun mettra du sien, les autres risquant fort de perdre tout attrait (on pourrait bien s'y s’ennuyer…). Et « mettre du sien », dans ce contexte, c’est vraiment mettre du « sien » : ses tripes (dévoiler ses peurs, ses peines, ses agacements, ses rages, ses rêves, non comme des boucliers, mais pour se laisser approcher (voir note 2), se laisser toucher, recevoir…) et ses compétences (d’écoute, d’analyse, de questionnement, de réponse, de patience, de courage, d’inventivité, de fermeté, de don…), au service d’un « nous » évolutif… Et si ce nous évolutif  n'émerge pas (il faut être deux à y mettre du sien), pouvoir renoncer en toute tranquillité à telle ou telle relation, à tel ou tel type de relation (toute "non tranquillité" pouvant être utilisée comme signe d'un remaniement inachevé), afin de libérer de la place pour du valable (pour avril donc).

    Quelques étapes intermédiaires

    Jusqu’à la fin du mois de novembre 2012, l’accent sera plutôt mis sur « quitter l’ancien » : accepter de s’en décoller, d’être remis en question, de quitter ses vieux habitus psychiques et relationnels, ses vieux attachements, ses vieilles revendications, etc, au profit de sa liberté. Une période qui, selon, pourra être ressentie comme douloureuse (vraiment quitter l’ancien, est un deuil à accepter), ou comme « tristement douce ».

    A partir du 29 novembre 2012, pour être précis, on pourra commencer à se repositionner en douceur, si ce n’est avec habileté. Et même si, en même temps, nous serons probablement sommés de prendre les ombres de nos désirs à bras le corps et d’assumer une certaine frustration, nous pourrons envisager ce passage comme un aller vers du neuf.

    Cependant, pour les fêtes de fin d’année (et plus clairement à partir du 31/12), nous aurons probablement un nouveau cap à franchir dans le « quitter l’ancien », peut-être des regrets et des remords à affronter, des pardons à opérer, des réconciliations avec soi-même à assumer, voire un changement concret d’environnement humain…

    Ce n’est qu’à partir du 02 février 2013, que nous serons vraiment embarqués dans la fin de ce petit cycle affectif commencé en mai 2011.  Il s'agira alors d'accepter un processus de repos, autant que de « fonte » des duretés intérieures, des rigidités défensives, des anciens « tenir le coup » qui devrait s’accentuer de la fin de février à la mi-mars. Affectivement, un temps pour dormir, se détendre, « oublier », rêver, se ressourcer ou pleurer sans retenue des larmes  douces et bienfaisantes. Un temps nécessaire de vulnérabilité (ou de "vide" ou d'impression d'être tout nu et sans protection) pour nous ouvrir à des dimensions plus subtiles de nous mêmes, faire « place nette » et nous rendre accessibles à de nouvelles aventures, de nouvelles inspirations, de nouvelles rencontres, de nouveaux contrats, à venir…

    Si, dès la mi-mars 2013, nous pourront en pressentir les bourgeons, si cette impression croîtra probablement avec l’arrivée du printemps (le 22/03 pour être précis), ce n’est cependant qu’à partir du 07 avril 2013, que commencera franchement la renaissance affective attendue.

    Et avec quel feu ! Mais cela est, justement, une autre histoire…

    J'ajoute (30/10) un lien vers un article de Lune-Soleil consacré à Saturne Scorpion : ici.

    Petit suivi (au fil des étapes ci-dessus) :
    02/02/13 au 07/04/13 (fonte définitive de l'ancien)

    05/02/13 : mariage pour tous et novlangue : outre des livrets de famille dont on devra extirper les mots obsolètes de "né", de "père", de "mère", un nouvel amendement du mariage gay donnera automatiquement à l'enfant le nom de ses deux parents - donc exit le "nom du père" qui jusqu'ici fondait seul la filiation (ici) . Il faudra aussi trouver un autre qualificatif pour école "maternelle", remplacer "vieillir" par "avancé en âge", etc... ici.

    05/02/13 : la papauté "s'ouvre" : ici + Benoît XVI abdique (ici)  , le nouveau pape, François,  remet le Christ au centre de l'Eglise catholique, et voudrait une "Eglise pauvre, pour les pauvres" : ici.

    06/02/13: Angleterre : légalisation du mariage gay (avec PMA, GPA) : ici.

    09/12/13 : France : depuis le 31/01/13, les françaises ont enfin le droit de porter le pantalon (qui leur était interdit depuis 1799 !) : à l'heure du mariage pour tous", il était temps (ici) !

    21/02/13 : France : sortie d'un livre sur DSK qualifié de "mi-homme, mi-cochon" : ici (pour rappel le cycle en train de s'achever a commencé avec le "scandale DSK" qui en est donc un marqueur).+ 26/02 : DSK réclame 100.000 euros de dommages et intérêts et la saisie du livre: ici. 08/02/13 : le livre fait un "flop" relatif, signe d'une changement d'esprit du temps (ici) ?
    16/03/13 : Inde : encore un viol collectif, d'une suisse cette fois, devant son mari : ici.

    31/12/12 au 02/02/13 (retour en arrière)
    12/01/13 : Arabie Séoudite : le roi nomme 30 conseillères (il y en avait 12 jusque-là) au conseil consultatif et les autorise, pour la première fois, pour 2015 à participer au élections municipales partielles (elles n'ont tjs pas le droit de conduire) : ici. 

    14/01/13 : France : manifestation contre le "mariage pour tous" en tant qu'il modifie en profondeur les règles de la filiation (plus de 300 000 personnes, 1 million selon les manifestants) : ici + 18/01/13 : L'exigence de parité suscite foire d'empoigne de noms d'oiseaux : ici. 

    25/01/13 : une juriste pour nous faire réfléchir aux imbroglios juridiques et existentiels qui découleront du projet de loi "mariage pour tous" et de sa novlangue> vidéo : ici.

    28/01/13 : Un "débat" sur je sujet en France ? Illusion médiatico bien-pensante : ici. + 28/01/13 : ouverture du débat parlementaire. Vers 3 livrets de famille (ici) ?

    30/01/13 : la gestation pour autrui validée "de biais"  par la France :les enfants de mère porteuse étrangère et de père français nationalisés... ici.

    30/01/13: "mariage pour tous" : évacuation du "père géniteur" ou exploitation de la femme  personne-ventre" : ici + ou des "emplois féminins" non délocalisables et au black : ici (article de 2005).

    29/11/12 au 31/12/12 (aller vers l'avant)

    28/11/12 : ONU condamne l'excision : ici

     11/12/12 : Hommes, femmes et diplômes : les femmes tendent de plus en plus à être plus diplômées que leur conjoint, sans que cela ne trouble les couples : ici.
    11/12/12 : DSK/Diallo : un chèque met fin aux poursuites : ici.
    19/12/12 : en route vers l'utérus artificiel.... ici.
     

    Octobre-novembez (29) 2012 (tourner la page)
    28/10/12) : 780 000 dollars le dépucelage "clinique" : ici. 01/11/12 France : on peut désormais assister à des obsèques à distance : ici. 01/11/12 : Allemagne : délocaliser les maisons de retraite à l'étranger pour réduire les couts : ici 06/11/12 : Les nouveaux catalogues de jouets se jouent des clichés relatifs aux genres : ici. 07/11/12 : Objectif des cris des femmes pendant l'amour ? Stimuler et rassurer leur partenaire... ici. 08/11/11 : France championne mondiale du sexisme... ici.? (Et les filles s'y mettent à tabasser les fillettes...ici.) 09/11/12 : Et le monde arabe ? Il hait les femmes, à quand le "printemps" : ici  ? 09/11/12 : la procréation, un nouveau "marché noir", une forme masculine de prostitution ? Ici. 12/11/12 : l'Europe décrète l' égalité hommes/femmes au volant. Donc les femmes qui avaient moins d'accident, et payaient moins, vont devoir payer plus : ici (Heu... et l'égalité des salaires...?)

    14/11/12 : le mariage universel, un point de vue pour :ici + Communication et 'évolution des mentalités sur ce sujet au Etats-Unis : ici. + 18/11/11 Plus de 100.000 manifestants partout en France contre le mariage et l'adoption pour les homosexuels - dont des homos "contre" - ici. + Quelques questions anthropologiques et juridiques : ici

    20/11/12 : après la taille des seins, celle du pénis. Des thaïlandais s'injectent de l'huile d'olive pour se la grossir : ici.
    21/11/12 : Femmes évêques : vote historique des trois corps (évêques,  clercs et fidèles)  au sein de l'Eglise d'Angleterre fondée au XVIe, en conclusion de 12 ans de négociations. Les religieux ont voté pour, les laîcs contre. La réforme est repoussée pour des années (ici).
    21/11/12 : Femmes viol : après le manifeste des "343 salopes" (avortement) publié en 1971 et signé par Simone de Beauvoir, le nouvel Observateur publie celui des "313 violées" signé par Clémentine Autain car 1 femme est violée toutes les 8 minutes en France : ici. + 28/11/12 : réflexion sur la prostitution comme viol prémédité : ici   + 28/11/12 : réflexion sur la prostitution comme viol prémédité : ici

    25/11/12 : Hommes éjaculation précoce : bientôt médicalisée contre effets secondaires (ici) ?

    24/11/12 : Mort : un gène déterminerait les lève tot, les lève tard et l'heure de leur mort (ici).. + 25/11/12 : le livre "La vie après la vie" best seller d'un neurochirugien (sera publié en France en 2013) relance la question de l'au-delà, de la conscience lancée dans les années 70, enrichie par des théories quantiques...'ici. + 18/12/12 : France : le débat sur l'euthanasie reprend : ici.  17/12/12 : Espagne : la "science espagnole croule sous les cadavres... Pour raisons économiques...." : ici. + 25/12 : en Chine on éradique les tombes pour raisons économiques aussi : ici

    30/04/13 : France : une journaliste parle ouvertement du dialogue avec les morts : ici.


    1) J’avais supposé (ici) que deux possibilités se joueraient dans les sphères du pouvoir : l'éclatement d'associations apparemment solides (éclatement de grands groupes, scissions politiques, etc) - à cause d'intérêts ou d'avidités divergents, et/ou l'émergence de groupes puissants parce qu'au service d'horizons inédits  (nouvelles coalitions changeant la donne,  alliances imprévues, etc) permettant que l'union fasse la force. Mais l’union de qui ou quoi avec qui ou quoi ? (Quid des pouvoirs occultes que sont Bildeberg ou la Trilatérale, et les discours de leurs élites sur le nouvel ordre mondial : ici)

     2) Meilleure manière de faire émerger les compétences  de l’autre, ou d’en tester la « droiture », non ?…

    « Lunaison du 15 octobre (au 12 novembre 2012)Lunaison du 13 novembre (au 12 décembre 2012) »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :