• Jupiter en Balance (sept 2016- oct 2017) - approche classique : faire alliance

    Cycles sociaux

     

    La lunaison d’octobre 2016 (ici) va donner le top départ de la seconde moitié –techniquement commencée le 10 septembre 2016, puis renforcée à nos « petits » niveaux ce 26 septembre -  du cycle de relance socio-pro-idéologique de 12 ans qui, après une courte période test (juin-sept 2010), avait démarré fin janvier 2011 (article ici).

    On passe donc un cap socio-pro-idéologique relativement important, que je traiterai en deux temps : selon une approche classique simple et - sans en remettre en question la pertinence, notamment pour ce qui concerne nos « petits » niveaux-  selon une tout autre lecture.

    Première approche, l'approche classique simple

    A cette bascule de Jupiter dans la seconde moitié de son cycle correspond son passage en Balance de septembre 2016 à octobre 2017. Suivant une approche classique simple, cette phase augure d’une période plutôt apaisée, si ce n’est agréable, a priori « positive".

    Vu les tensions qui se profilent (côté cycles comme côté constats) les compétences pacifiantes que ce passage peut potentiellement promouvoir, se présentent comme fort précieuses. Alors autant les cultiver.

    Alliances et élégances
    Classiquement et en soi, le passage de Jupiter en Balance invite en effet à faire une place à l'autre. C'est une période propice à la pacification des échanges, aux accords internationaux fair-play, aux transactions justes, à l’élaboration de contrats équilibrés, à la diplomatie, à la courtoisie, à l’élégance, à l’esthétique, aux ambiances mondaines, à la valorisation des vecteurs de concorde qu’ont toujours été certains aspects de la vie en société comme le luxe, la mode, la déco, les arts de la table…, et certains types de « manifestations culturelles » (type « exposition universelle » dont la première eut lieu à Londres en 1851 (Wikipédia : ici), tandis que Jupiter était en Balance, et anse – thème de l’expo astrothème : ici ).

    Faire alliance
    Dit autrement : depuis le 10 septembre, le développement de nos possibilités socio-pros (en croissance depuis les 6 dernières années de notre cheminement social au sens large), va passer par du « grandir ensemble » socialement, c’est-à-dire par notre capacité à faire alliance.

    A tous les niveaux sociaux, professionnels et/ou idéologiques, l’heure sonne donc de « faire la paix » avec les uns et les autres, de trouver des terrains d’entente, d’équilibrer les échanges, de développer des partenariats, de négocier des alliances, de signer de nouveaux contrats de « co »- opération.

    Détachement…
    Etre ainsi capable de faire alliance implique une réorientation /rééducation émotionnelle : après avoir cherché /trouvé ensemble un terrain d’entente, se satisfaire de et saluer/honorer l’entente qui en découle aussi partielle soit-elle !

    Si cette entente ne satisfait qu’une partie de ce dont nous avons soif en matière de relation en général, en prendre bonne note, ne pas attendre (ni réclamer) plus de toi, et t’inviter à faire de même : valoriser/ affiner « notre » terrain d’entente et basta !
    Pouvoir ainsi s’entendre sur ceci ou cela (et non s’entendre tout court ou sur tout) et s’en féliciter mutuellement est la base de de toute diplomatie.

    Et il sera dans notre intérêt (à tous), de cultiver ces « co » émotionnellement « détachés » et objectivement nécessaires, de l’alliance : con-corde / con-ciliation / con-venance / con-sidération / con-cession / com-promis / con-certation / con-tractualisation / re-co-mandations

    Charme et savoir-vivre
    Partout où elle s’est développée, cette capacité à se satisfaire de et honorer l’espace relationnel possible (entre toi et moi, eux et nous, etc) ni plus, ni moins, a été soutenue par divers ingrédients de savoir-vivre (dont elle a, du même coup, promu le développement).

    Pour cultiver/consolider accords et partenariats (et contrats, commandes, recommandations, augmentations), ne pas hésiter, donc, à utiliser les règles du savoir-vivre, la séduction et le charme !

    Au cours de l’année qui vient, tout ce qui peut permettre que les uns et aux autres se sentent bien en compagnie de, en rendez-vous, en entretien… : galanterie, politesse, élégance, discrétion, cadres agréables et confort (ambiances feutrées, habillement et parures raffinés mais discrets, aménagement esthétique des espaces, moments mondains agréables - soirées, cocktails, petits fours – cadeaux d’entreprise « personnalisés », et autres petites marques « d’amitié »), sera d’ailleurs sans doute mis en avant, promu et déployé un peu par tous et partout.

    Chance
    Et comme tout le monde sera concerné par ce souffle d’ouverture, d’équilibre et d’alliance, les échanges et les rencontres seront facilités et la « chance » en matière sociale et/ou professionnelle devrait sourire à tout le monde – à condition de ne pas refuser certaines mondanités. (Social doit être ici entendu au sens large : trouver le « bon » médecin, le « bon » prof, le « bon » partenaire financier, le « bon » interlocuteur pour ceci ou cela…).

    Ne pas prendre un sourire pour argent comptant
    Cela dit, attention : qu'en effet, se contenter d'un petit périmètre d'accord, ne nous engage que partiellement, ne doit pas être confondu avec les « non relations» dont le périmètre n'a d'autre fondation que la courtoisie, la politesse et le partage de petits fours... Si le qualificatif de « superficiel » dont on affuble parfois le signe de la Balance peut émaner de la frustration, il peut aussi être justifié lorsque sa compétence mondaine « tombe » dans la culture des apparences pour la culture des apparences, de la forme pour la forme... Une chute dommageable pour toute la suite du cycle : on ne construit pas une société sur du vide ou du faux.
    Avec le passage de Jupiter l'heure sonne donc aussi de ne pas prendre un sourire pour de la sympathie ou un acquiescement mais de négocier sérieusement...  D'ailleurs, si la partie d'en face refuse de faire des pas dans le sens du compromis et de l'accord, cesser d'en faire soi-même et acter ainsi discrètement la rupture (juste par le retrait souriant) peut parfois être la meilleure option...

    ***

    A compléter…

    Mais l’entrée de Jupiter en Balance ne va pas seulement nous inviter « gentiment » à faire preuve de plus de détachement, plus d’objectivité, dans la manière dont nous gérons nos relations au sens large (à l’autre, aux autres, au monde, à Dieu…) et à toutes les échelles (nôtres, régionales, locales, nationales, internationales…).

    La série de face à face  (donc de confrontations), avec les résultats « positifs » et « négatifs » des divers développements sociaux - professionnels, organisationnels, idéologiques, religieux, juridiques, pédagogiques, etc., rassemblés par le renouveau socio-pro-idéologique de 2011, mais pas que… - qu'elle enveloppe va probablement nous pousser dans nos retranchements pour le meilleur (diplomatie / compromis / accords) ou pour le pire (conflits / scissions / partitions)...

    Selon ma théorie des vagues (voir article ici sur 2011, année clef), ces convergences devraient donc faire de 2017 une année clef à l’ambiance pour le moins tendue (dont l’intensité bien qu’active dès sept-octobre* ne se fera probablement vraiment sentir qu’à partir de décembre 2016), que je traiterai dans le prochain article.
    (*Dont témoignent, par exemple les suites conflictuelles de l’accord diplomatique enfin trouvé entre les Etats-Unis et la Russie au sujet de Daech et de la Syrie -  pile le 09/10/16 : ici / Sputnik)

    Quels fruits de virilité… ?
    D’ailleurs, sur un autre plan, celui de l’Esprit, cette nouvelle grande période jupitérienne nous met aussi face aux résultats de la manière dont nous avons « géré » notre virilité -  objectifs et manières d’agir, de désirer, de conquérir, de (se) défendre, etc., donc les forces martiales - au démarrage du cycle (article ici).

    Plus elle aura été « subtilisée », plus nous (toi/moi/nous/eux) saurons tout à la fois défendre lucidement (en voyant loin donc) nos intérêts et la qualité de notre relation à nos divers partenaires (ce qui participe de nos intérêts). Moins elle l’aura été, plus on risque de manquer de la retenue nécessaire aux négociations justes (au profit de la force…) et plus on pourra se faire piéger par les panneaux séduisants que nous tendrons les autres pour arriver à leurs fins…

    « Lunaison du 1er au 30 septembre 2016Lunaison du 01 au 29 octobre 2016 »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :