• Lunaison du 13 juillet au 10 août 2018

    http://ekladata.com/9BOGGSY_PZdPoyHt47yLCIZv9Ak@186x27.jpgNouvelle lune du 13 Juillet 2018 - 21 ° Cancer- 02h49 GMT
    Doublement éclipsée

    (Données techniques en fin de pageSuivi (revue de presse) juste avant).
    Tous droits réservés : merci de citer vos sources.

    Se montrer tendre et joueur et/ pour (ré)ouvrir le champ

     

    Remarque préalable : depuis ses débuts ce blog souligne le fait que les cycles jouent à différentes échelles (perso, locale, nationale, mondiale) et qu’en général on ne peut savoir à l’avance s’ils se traduiront pour le meilleur ou pour le pire. Afin d’alléger les textes et le travail qu’ils exigent, je vais désormais inviter mes lecteurs à plus envisager ces deux points eux-mêmes.
    + Les cartes du ciel (pour Paris) et les degrés symboliques sont fournis par Astromail.

    Les grands cycles en jeu

    Lunaison du 13 juillet au 10 août 2018Cette lunaison continue à travailler et à nous faire travailler ce qui édifie et maintient le champ relationnel public (institutions, cadres, structures, autorité, légitimité…), soit l’archétype Père (voir ici et ici), à pousser vers le concret les mutations sans précedent des années 92-93 (numérique, génétique, etc., suite des caps historiques d’aout 17 et du 16 juin 18 : voir ici), et à révolutionner (en jeu depuis le 15 mai 18), nos moyens – (suite des renouveaux politiques, idéologiques et techniques de 2011- voir ici : les « printemps », Fukushima…).
     Lunaison du 13 juillet au 10 août 2018

    Or, rappelons-le, nous traversons depuis l’automne dernier, des « fins de » sociales et politiques massives.Alors, quid du pouvoir (pouvoir de, pouvoir sur), de la liberté (que donne le pouvoir de, dont prive le pouvoir sur.. ) et des liens entre eux. Une question cruciale depuis 2015 (ici) que les deux éclipses successives du mois vont interroger à leur  manière...

    L’enjeu central

    Car quelles portes de sortie à l’ancien en train de s’écrouler, qui ne nous soumettent pas à de nouvelles formes de tyrannies ?
    Ce mois propose d'en ouvrir une : accorder « moi » et « nous » autrement qu'avant, réinventer le « vivre ensemble » autant que le bien exister personnellement.
    Un mois pour chercher / tester  des formes socio-relationnelles à même de conjuguer créativité / singularité individuelles et actions de groupe fraternelles / co-création
    Avec d'incessants allers et retours stimulants (au mieux) entre les deux pôles...
     
     

    La vulnérabilité comme révélateur et comme levier

    Intellectuellement audacieuse, agressive et / ou rebelle tout en étant soutenue par deux belles assises - psychique et/ou affective d’une part (le feeling), concrète (le bon sens) de l'autre -,  la première quinzaine de ce mois, va nous faire sentir l’impact quasi charnel (bon ou mauvais…) des pouvoirs en place (qu’ils soient politiques, techniques, industriels, législatifs, financiers, idéologiques, surmoïques, etc) et/ ou de leur défaillance ou de leur défaut.

    Mesurer nos vulnérabilités
    Ce « sentir » pourra particulièrement concerner tout ce qui relève du foyer (corps, maison, famille, quartier, terroir, mère patrie, mère nature, terre mère…). A nos petites échelles, cela pourra se traduire par une conscience aigüe de notre vulnérabilité (la notre, celle de nos proches, celle de nos relations intimes, celle des arbres alentour, celle du cours d’eau d’à côté…), et/ou un doux besoin de te/me/nous/les nicher confortablement.

    ...en dégager les ombres
    Mais si, certes, nous avons tous besoin de maternage, la première quinzaine va aussi en faire sortir les côtés négatifs afin  que nous puissions nous en défaire au fil de la seconde quinzaine. Un peu comme si un zoom nous mettait le doigt sur peurs de sortir de sa coquille, enlisements dans des «faire l'enfant », passivités / inerties / fatigues et autres bouderies à la vie - autant de conséquences possibles de chocs et/ou abus émotionnels  non digérées, blessures non consolées, douleurs non accueillies - afin que nous en sortions...

    … mieux cerner nos besoins...
    Or quoi de plus efficace pour cerner nos besoins fondamentaux et donc pouvoir se battre pour les satisfaire, que de mesurer et prendre connaissance de tes / mes / notres / leurs véritables vulnérabilités ? A même de détailler librement, humblement et concrètement ces fragilités et ces besoins, on pourra les exprimer avec force mais en toute simplicité, trouver les mots et les idées pour (s’)en parler, et (au mieux) les gestes pour y répondre, la gentillesse pour y faire face…

    Y répondre quitte à se montrer offensif à plusieurs
    Que ce soit pour le meilleur (tendresse, accueil, protection, défense…) ou pour le pire (peur, fatigue, résignation, passivité…), ce « sentir » devrait te/me/nous/les conduire à réviser, réorienter nos façons de voir et de comprendre la vie en société (pro, sociale, juridique, organisationnelle, discursive)… et nos façons de communiquer avec pour affirmer / concrétiser nos aspirations, nos besoins et nos droits !

    Exemple : on se heurte à des « blocs » rigides et sourds (administratifs, réglementaires, informatiques…), à des fins de non recevoir contre lesquelles on ne peut rien bien qu’elles soient injustifiées (que faire face à un « responsable » qui refuse de vous répondre) ? La solution est peut-être « à côté », non auprès de ces « blocs » ou contre ces « bloqueurs », mais au sein de groupes ou de leviers collectifs « autres » (associations de consommateurs, défenseur des droits, presse, travail d’équipe créatif et audacieux, collectifs novateurs, réseaux de relations privées…).

    … anticipation, utopies, avant-gardes et combats
    En tout cas, ce mois est propice aux engagements sociaux (et pro) (plutôt en première quinzaine) et aux initiatives culturelles et fraternelles (plutôt en seconde quinzaine) se démarquant de modes de pensée et de communication périmés, pour défendre bec et ongles de nouvelles orientations / perspectives /manières de s'accorder, des projets et des luttes collectifs novateurs / fraternels, en ce sens que chacun (et pas seulement les "notres"...) y aurait une place et un rôle singuliers en accord avec ses talents et ses envies.

    Cela promet des partages vifs et créatifs, des discussions enflammées, des soirées animées, des actions de groupe audacieuses (de la sortie entre amis, à la manif ceci ou cela, en passant par des initiatives de rue ou pro sortant du lot), et de nouvelles rencontres amicales / sociales.
    Manifestations de groupes (grands ou petits) non dénuées d’une dose conquérante d’agressivité, voire de violence, et potentiellement illustrées / portées par des récits mythiques / poétiques / féériques, en vue (science fiction, romans d’anticipation et autres contes lecteurs d’avenir... ou fantasmes délirants...) … pour le meilleur – comme l’émergence de nouvelles façon de faire ensemble-, ou pour le pire (destructions « aveugles », réactions dictatoriales, exclusions…).

    Oser de nouvelles manières de faire moi / nous

    Or, justement, l'esquisse de nouvelles façons de faire ensemble – soit à terme de nouvelles formes de société - est sans aucun doute la possibilité majeure offerte par la puissante pleine Lune éclipsée et spiritualisée du 27 juillet. Y être attentif sera des plus judicieux car ce seront – dans le cadre de la refonte de l’archétype Père sans précédent qui s’opère depuis 2008 et de la destruction des structures du passé- autant de « poussées » vers un nouvel ordre sur les ruines de l’ancien.

    Faire coopérer libertés / créativités individuelles et de groupe
    Ces germes d’avenir seront générés par des tentatives diverses (familiales, amicales, socio-pro…) pour conjuguer des nouveautés individuelles et associatives /amicales (subtilement plus faciles à unifier à partir du 20 /07)

    • affirmations de nouvelles créativités / affirmations / libertés individuelles (d’où que l’on puisse se sentir porté et joyeux malgré tensions et engueulades)
    • à partir d’approches inédites du concret (et du financier ?)
    • et renoncements à des formes de réussite ou de reconnaissance sociales ne fonctionnant plus au profit de nouvelles façons de faire ensemble et d'alliances inédites. Si les rivalités sont probables, elles pourront aisément être surmontées grâce à la qualité, à l’originalité et au dynamisme de tel ou tel autre « faire ensemble »…
    • exigeant un sens et des moyens nouveaux de liberté d’action et d’innovation (à leur tour portées par l’affirmation de nouvelles libertés individuelles, et ainsi de suite). 
       

    Défi excitant, exaspérant et dynamisant
    U
    n défi des plus excitants, pas forcément facile à tenir, pouvant par moments nous faire « tourner bourrique » du fait que pour surmonter les contradictions en jeu (intérêt et dignité personnelles / intérêt général, ou besoin de reconnaissance / besoin de fraternité, ou affirmer sa propre « royauté » / agir à égalité avec les autres pour la réussite d’un projet commun, ou la promotion des uns et des autres…), il faut d’abord s’y frotter, s’y essayer, s’y risquer !
    D’où une certaine dose d’adaptation parfois un peu « forcée » (par exemple par des changements de milieu, ou des brassages de classes....) et de « coups » donnés et/ou reçus pour sortir de certaines ornières, impasses, habitudes, notamment :

    • des « entre soi » qui ne disent pas leur nom,
    • des cercles sociaux et / ou amicaux fermés se prétendant (ou se croyant) ouverts ou progressistes, en fait pleins de vieux « il est bien connu que»...
    • des « bien pensances » ne faisant que radoter...
    • des tendances tyranniques de minorités d'avant-garde (y inclus par la volonté d'imposer des progrès techniques)

    On a parfois besoin d’être secoué ou de secouer pour avancer. Surtout en seconde quinzaine, tant les tentations bisounours et autres naïvetés que les puritanismes pour ne pas se mouiller (ce qui peut aussi se décliner rêve / raison ou empathie /lucidité) devront le céder au sens (plus ou moins) profond et radical, de la réalité et de l’efficacité (plus ou moins) gagné depuis décembre 2017, ou se fondre dans des unions / mises à nu sans complaisance.

    Ambiance « soupe au lait » et fous rires nerveux…?
    Sachant, que, attention !, dans cette ambiance, au fond, révolutionnaire (puisqu’il s’agit d’envisager un tout autre ordre / monde / avenir fait à la fois de coopérations inventives et de distinctions individuelles fortes), les résistances au changement pourraient susciter une certaine dose de violence, soit au sein des groupes, des réseaux (amitiés incluses) et des populations désireux d’autre chose, et de liberté (on s’entraîne/ excite les uns et les autres à la violence, ou on s’engueule ou on se bagarre), soit contre eux (parce que moi-je, non mais!), soit un peu des deux !

    Cela pourrait mettre en lumière (et par là-même, à terme, « dissoudre ») les ombres qui peuvent animer ou générer certains réseaux ou groupes (multinationales, groupuscules révolutionnaires, équipes de choc, mais aussi équipes et entre-soi « routinisés » dans de pseudo avant-gardes), révéler ce que toute avancée vers du neuf peut - et parfois doit - avoir de violent, dévoiler les côtés positifs autant que les négatifs de la colère

    D’où, une petite ambiance « soupe au lait », « fous-rires nerveux », gifles intempestives, initiatives loufoques… (Dont, souvent, on se souviendra comme d’excellents moments partagés… !)

    Attention, cette tension pourrait aussi se traduire par du « feu soufflé », des accidents techniques, des incendies, etc…

    En conclusion : brassage et renouveau des personnes et des alliances

    Bref, cette lunaison cherche des portes de sortie à l’ancien en train de s’écrouler en tentant des formes d’expression et de relation « autres ». Pointes d’humour, blagues, initiatives spontanées, très libres, voire joueuses (des « je/te vous invite à dîner » improvisés, des je te parle librement de « trucs » imprévus, du fait qu’on trouve encore ici des betteraves crues et « sais tu / savez vous que c’est délicieux rapé » ), pourraient en être les leviers au quotidien…

    Idée d’un fort brassage des réseaux et « bouffées culturelles » ouvrant plein de nouvelles possibilités /projets, et permettant des rencontres improbables, des alliances novatrices, elles-mêmes sources de nouvelles perspectives, et ainsi de suite…
    Et tant pis si c'est un peu utopique ! Ou si cela passe par des formes de « déclassement» ! Et si ce ne sont, pour l'instant, que des ouvertures...

    ***

    Signes impliqués
    Concerne 
    : l'énergie du Cancer

    Bouscule : celles du Bélier, de la Balance et plus consciemment du Capricorne
    Eclaire : celles du Scorpion et des Poissons
    Soutient : celles du Taureau et de la Vierge
    La pleine Lune est "prise" dans l'axe Lion - Verseau

    ***

    Suivi (revue de presse)
     

    Violence des groupes et des réseaux
    14/07/18 / Pakistan : (2eme) attentat islamiste contre un politique. 128 mortsici / Figaro
    15/07/18 : France -déni de démocratie : le Conseil constitutionnel vient d'outrepasser ses droits en décidant " de choses qu’il n’appartient qu’au Peuple, que ce soit par référendum ou par l’élection d’une assemblée constituante, de décider".. ici / Les crises

    Se montrer joueur ou tendre
    15/07/18 / Angleterre : un "baby Trump" gonflable dans le ciel de Londres pour accueillir le président des Etats-Unis ici / nouvel Obs
    16/07/18 / France victoire Coupe du Monde de foot : après la victoire de la France, énorme liesse dans les rues.... ou de la fierté d'être français pour une fois autorisée...: ici (Polony / Figaro / la France bleu-blanc-rouge) et un juste besoin social de fête : ici / Figaro 

    Nouveau monde
    14/07/18 : Espace : en route vers les premiers voyages spatiaux (200.000 dollars...) : ici / FIgaro

    Liberté(s),Pouvoir(s) et démocratie
    14/07/18 : Uranus-Pluton / des sixties à aujourd'hui : "La fameuse question de Kennedy : Que puis-je faire pour mon pays ?qui a inspiré la génération des sixties, est devenue inaudible. À la place, la question la plus importante aujourd'hui est : Qu'est-ce que mon pays me doit du simple fait de la vertu de mon identité ?  » : ici /Point
    15/07/18 : France -déni de démocratie : le Conseil constitutionnel vient d'outrepasser ses droits en décidant " de choses qu’il n’appartient qu’au Peuple, que ce soit par référendum ou par l’élection d’une assemblée constituante, de décider".. ici / Les crises
    15/07/18 : U.E -déni de démocratie :(> 22/05/18 : "Pouvoir de ou Pouvoir sur") : L ’UE pourra conclure ses accords commerciaux sans Parlements nationaux : ici / Les crises
    19/07/18 : Espagne -retraites -banques : énorme.. L'Espagne va taxer les banques pour payer les retraites... ! Ici / Bfm Business
     


    Données techniques
    (Cartes pour Paris et degrés symboliques offerts par astromail)

    Nouvelle lune: 13 Juillet 2018 - éclipsée  : 21° Cancer :opposée PLuton, trigone croissant Neptune
    Premier quartier : 19/   07 / 18

    Pleine lune : 27 Juillet 2018  - éclipsée : 5° Lion / 5 ° Verseau (lune) : Lune conjoint Mars (4°), carré décroissant Uranus
    Dernier quartier : 04 / 08 /18

    Cette lunaison enveloppe : l’entrée d’Uranus en Taureau du 15 mai, le semi carré croissant Neptune -Uranus du 16 juin, trigone décroissant Jupiter-Neptune du 25 mai (14 mars 2018 et 22 décembre 2017); la conjonction Lilith / Pluton…

    « Lunaison du 13 juin au 12 juillet 2018

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Fabienne
    Vendredi 13 Juillet à 14:33

    Merci beaucoup pour cette grande analyse toujours très pertinente.

    Avec l'éclipse du 27 juillet sur mon mars natal en maison 7... ouff... je me demande bien ce qu'il se passera. Espérons qu'il en ressortira du bon...

    Bien cordialement.

    Fabienne

    2
    Vendredi 13 Juillet à 16:34

    Bonjour Fabienne,

    je ne crois qu'il faille vous inquiéter plus que ça pour l'éclipse en soi.
    Si je comprends bien, Mars et Lilith en début Verseau "travaillent" déjà votre mars.
    Trouver d'autres réseaux pour vous battre ?
    Et peut-être en changeant de perspective ?

    A priori vous serez pas mal en phase avec la seconde quinzaine !

    Bien cordialement

    AP

    3
    Fabienne
    Vendredi 13 Juillet à 18:55

    Merci de votre réponse. Je n'ai peut-être pas été assez précise car mon mars natal est en Lion. 

    Malgré tout, ce que vous me dites peut s'appliquer certainement.

    Bon we

    Fabienne

    4
    Lundi 16 Juillet à 15:23

    Bonjour Fabienne,

    S'affirmer plus et jouer plus fort, peut-être ?

    Bien cordialement

    IC

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :