• Lunaison du 26 novembre au 25 décembre 2019

    http://ekladata.com/9BOGGSY_PZdPoyHt47yLCIZv9Ak@186x27.jpgNouvelle lune du 26 novembre 2019 - 5 ° Sagittaire - 15h07 GMT  
    (Données techniques en fin de pageSuivi (revue de presse) juste avant).
    Tous droits réservés : merci de citer vos sources.
     

    Qu'avons-nous fait, qu'allons nous faire de ce qui compte ?
    (D'ailleurs qu'est-ce qui compte ?)

    Remarque préalable : depuis ses débuts ce blog souligne le fait que les cycles jouent à différentes échelles (perso, locale, nationale, mondiale) et qu’en général on ne peut savoir à l’avance s’ils se traduiront pour le meilleur ou pour le pire. Afin d’alléger les textes et le travail qu’ils exigent, je vais désormais inviter mes lecteurs à plus envisager ces deux points eux-mêmes.
    + Les cartes du ciel (pour Paris) et les degrés symboliques sont fournis par Astromail.

     

    La lunaison à grands traits

    Ce que nous faisons de nos valeurs et de ce qui compte pour toi/moi/nous/eux (l’argent, l’amour, la beauté…) sera, tout du long, au cœur de ce mois.

    Cela dit, bien que tiraillée par des forces martiales et des conflits d’intérêts, la première quinzaine va sans doute nous offrir des moments d’insouciance, de partages chaleureux et joyeux, de rêver à, d’imaginer ensemble des futurs paisibles, beaux et unifiants.
    De quoi nous mettre dans de bonnes dispositions pour les mises au clair radicales que la seconde quinzaine va sans doute imposer à nos affectivités, à nos finances, à nos investissements… et à nos rêves !

    Outre un gra
    nd « nettoyage / deballage » des magouilles, des triches, inconsciences, etc. - et de leurs conséquences -  relatives à ce que je/tu/nous/eux avons fait de tes/mes/notres/leurs richesses au sens large (notamment à partir de positions d’autorité ou de pouvoir), cette seconde quinzaine va aussi travailler notre ouverture et notre clarté intellectuelles et la qualité avec laquelle nous communiquons ou dialoguons, afin d’élaborer des zones « tampon » où aplanir incompatibilités entre régulation globale et singularités tout en nous préservant de toute illusion et autres « je croyais que »

     

    La lunaison plus en détail…

    Comme le mois précédent, et toujours dans la foulée de l’automne 2017, les « fins de » de la totalité des cycles sociaux et historiques[1], continuent à s’intensifier. Ce sera une des dernières occasions pour le monde, les sociétés et chacun de régler les comptes non réglés des passés ancrés en 1982-83, 2000, fin 2007, 2011, fin 2009, à la fin des années 60, et des décisions relatives aux rapports Liberté(s) et Pouvoir (s) prises depuis 2015.

    Je creuserai cet enchevêtrement de cycles dans un article dédié à la nouvelle période 2020 – 2026 qui s’ouvre en janvier 20, à la suite de la décennie cruciale 2008-18 : ici. (En attendant, les chercheurs de Soi peuvent consulter les dates en note de bas de page[2]). Si j’en ai mis certains en gras, c’est que ce mois les accentue avec plus de force que les autres. Or, tous concernent le pouvoir – objectif ou occulte Tout comme d’ailleurs les cycles sociaux plus personnels commencés en janvier (nouveaux élans et projets socio-pro-idéologiques) et avril 18 (nouvelles manières de bâtir, cadrer et conquérir), qui s’achèvent depuis la mi-septembre et la mi-octobre dans la foulée des face à face de mai et juin 2019

    Retours des histoires en plan
    Echecs non digérés, deuils inachevés, injustices commises ou subies sans réparation ultérieure, regrets, remords, tout ce qui, dans l’histoire du monde, celle des sociétés et les nôtres, n’a pas été résolu, digéré et pacifié va continuer à faire retour.
    Qu’on le veuille ou pas, les conséquences bonnes ou mauvaises des histoires non encore conclues, non encore totalement réglées alors qu’elles devraient l’être (puisque la relation concernée est « terminée », puisque l’entreprise impliquée a fermé, etc.) vont continuer à se présenter à nous de manière factuelle (la dette qu’on croyait enterrée réclamée – on son équivalent par un autre biais -,la chaudière qu’on aurait dû changer qui lâche, le reproche auquel on avait cru pouvoir échapper qui nous est fait, le prix qu’on n’attendait plus qui est enfin accordé….) ou intime (la mauvaise conscience qu’on avait refoulée qui nous assaille, le retour des images traumatiques qu’on croyait oubliées, les amours perdues qu’on n’avait pas assez pleurées, le remerciement qui arrive des années après….).

    Conclure le plus justement possible pour libérer l’avenir
    Qu’il s’agisse de récolter ou d’accorder certains lauriers, d’assumer ou faire assumer erreurs et méfaits, l’important est que le monde, les sociétés et chacun aboutisse à du juste pour toutes les parties concernées par l’histoire.
    Pourquoi ? Pour que rien de pervers, d’injuste, de blessé, de bloqué, d’occulté, de vengeur, de désespéré, etc., ne vienne « polluer » - ne s’ensemence dans – les nouveaux cycles et les nouvelles histoires qui vont commencer à se profiler dès janvier 2020.

    De quoi bien préparer le Noël (fête du renouveau) qui clôture cette lunaison...

    Comprendre, accepter, réparer, consoler, bref : pacifier…
    De ce point de vue, le temps sera donc au comprendre le pourquoi du comment on en est arrivés là ou là pour ne pas répéter ses erreurs, au réparer ce qui peut l’être (rembourser, dédommager, demander vraiment pardon ou pardonner vraiment – soit à telle ou telle condition et pas « en l’air »-, consoler, se laisser consoler … ), et à accepter que ce qui a été a été comme cela a été (sur la base saine du comprendre, réparer, consoler…) pour lâcher le maximum de casseroles…

    Bref, le temps sera à la pacification effective d’hier au profit de demain. Et pour qu’elle soit effective, on ne pourra se contenter de poudre aux yeux, de jolies manières, de jolis mots, de petits cadeaux.

    Combativité psychique
    Pour y parvenir, on aura besoin du courage et de la combativité psychique et relationnelle dont le ciel nous a tous dotés (le 19 novembre) jusqu’à l’année prochaine. Dans quelle mesure choisirons-nous d’aller au fond des choses à conclure, réparer ou lâcher - avec soi, l’autre et le monde-, pour prévenir ton/mon/notre/leur avenir des karmas potentiels générés au fils des 30 -40 dernières années ? Telle sera la question !

    Attention, durant la première quinzaine, cette combativité pourrait se laisser emporter par la révolte au lieu de se mettre au service d’une efficace épuration des comptes. On peut donc aussi s’attendre à des révoltes, des claquages de portes, des ruptures, des attaques et des rejets relationnels (voire occultes) intempestifs, et des défoulements sur la matière (attention aux accidents….).
    Par contre, bien utilisée en première quinzaine, elle devrait pouvoir tranquillement se mettre au service de pacifications et de causes plus vastes en seconde quinzaine.

    Purges des formes et des valeurs, et du passé par les formes et les valeurs
    Au cours de la lunaison, les formes et tout ce qui est estimé (par nous et/ou le monde) avoir de la valeur, va jouer un rôle central et crucial (de "croix") dans les « retours » du passé et dans leur résolution potentielle. (On rappellera ici que nos valeurs actuelles collectives et personnelles sont en grande partie fruit des clarifications psycho-relationnelles opérées depuis octobre 2017  (Metoo) et fin aout 2019).

    Zoom sur les dessous du pouvoir par le truchement des formes et des valeurs
    Il est probable que la première quinzaine, nous proposera de chaleureux, généreux et sympatiques regains socio-relationnels et/ou socio-financiers, plein de sens et d’enthousiasme. On peut donc s’attendre à des expériences socio-affectives  suffisamment positives (échanges, projets, partages de stratégies…) pour qu’on puisse ensuite supporter, en seconde quinzaine, les mises à mal assez radicales de tes/mes/notres/leurs valeurs, comportements (les formes) et investissements quels qu’ils soient (financiers, affectifs, esthétiques…), n’ayant pas satisfait ou ne satisfaisant pas à la justesse.

    C’est, en effet, au travers ce qui est estimé (par toi/moi/nous/eux) avoir de la valeur que l’apuration des comptes et la « purge », très notamment de tout ce qui concerne le pouvoir (tien/mien/notre/leur), l’autorité et les cadres institutionnels et mentaux (surmois, certitudes, jugements, normes dominantes…) sensé réguler les sociétés et les égos, vont avoir lieu.

    Refus des fausses réparations et autres manipulations… et évacuation du « mal »
    Aussi, les jeux d’apparence, les « mettre les formes » pour donner le change, la manipulation des émotions (et autres « je t’aime » et « comme c’est gentil de ceci ou cela ») et des morales dans l’air du temps («qui mange de la viande, ne roule pas à vélo ou s’inquiète du voile islamique est mauvais »), l’utilisation de la beauté (la séduction, un bon repas autour d’une belle table…) et dincitations financières, statutaires, matérielles ou psychologiques pour étouffer / occulter / cacher / éviter la vérité (« je/te/nous sommes trompés, je/te/nous/ils avons trahi, volé, abusé, caché, fui…) vont-ils probablement être refusés, dénoncés, et toutes ces manigances mises à mal.

    Au mieux cela devrait permettre à tout le « mal » créé/accumulé/refoulé/mis sous le tapis d’enfin sortir au grand jour, aux infections et douleurs liées de s’évacuer -image du furoncle qui perce enfin (désolée). Au mieux, on pourra (victime comme bourreau) traiter le fond avec honnêteté et en libérer soi, les autres, le monde… et l’avenir ! A moins que…

    La tentation du verrouillage
    Car, attention : que scandales financiers, relationnels ou concernant les formes (aménagement du territoire par exemple, langue employée…) soient le point de « sortie » potentiel des ombres du pouvoir au grand jour, peut aussi impliquer une OPA défensive de ces pouvoirs (institutionnels, étatiques, mafieux, patronnaux, syndicaux, familiaux, statutaires…) sur tes/mes/notre./leurs « avoirs »… Et des verrouillages formels tyraniques ou pervers (contrôle et ou manipulation financière/ bancaire, des images, des discours…) - autre manière de dévoiler les ombres, corruptions et autres méchancetés du pouvoir….
    Plus largement, de la braderie par les autorités de trésors patrimoniaux, à la destruction de sites remarquables par la nature ou des mafias, en passant par la découverte d’objets ou d’informations secrètes remettant telle ou telle autre donnée structurante en cause, ou le blocage de tous les comptes bancaires, les traductions possibles de la configuration ne manquent pas.

    Et de même à nos petites échelles : par crainte des puissantes éruptions émotionnelles qui pourraient nous secouer (et nous libérer), on pourrait nous aussi être tentés par le verouillage (de toute réclamation, de toute émotion, de tout règlement d’histoires en plan), le chantage financier, l’acheter la paix…

    De la nécessité de s’informer, dialoguer et penser pour pacifier/ Applanir
    En même temps, comme c’est le cas depuis la mi septembre, l’Esprit continue à assécher nos spiritualités, nos soifs de paix, d’amour et d’unité de leurs marais émotionnels et autres imaginaires bisounours, au profit d’un regard plus élevé, plus large et plus exigeant, loin de toute indifférence et de tout détachement : un vrai regard d’amour.

    Or, on ne peut accéder à la grâce d’un tel regard, sans renoncer à certaines illusions (sentimentales par exemple) sur nous, l’autre, le monde car ni l’Esprit, ni l’amour ne peuvent se contenter de « joliesses ».
    Aussi peu importe que cette « pression spirituelle » se traduise par des impressions d’être dans un désert d’amour (en fait d’affectivité) et autres « moments de solitude » . elle ne pourra que nous aider à résister à tout « sauver les apparences », au profit de la vérité et de la justesse. (Et donc, répétons-le, d’un avenir plus libre des forces inconscientes et occultes liées à la négation des problèmes)…

    Tenir ensemble l’exception et la règle
    D’autant que, ce mois, cette pression « tient » sous sa férule toutes nos facultés intellectuelles. Vivement sollicités, dès la nouvelle Lune, à voir les choses de la manière la plus englobante, la plus cohérente et la plus juste possible, nous serons sommés dès la pleine Lune, d’y inclure des points de vue, des faits et des situations qu’on n’avait pas « vus », ou dont on n’avait pas tenu compte du fait de leur caractère trop singulier.

    Se parler, débattre, penser
    Pendant toute la seconde quinzaine, visions « globales » et réalités « locales » seront mises face-à-face, tout comme l’intérêt du tout et l’intérêt de chacune de ses parties (l’intérêt de l’entreprise et ceux de ses employés, de la famille et de ses membres,….), l’envie de voir à long terme et l’intérêt pour l’immédiat. Vives discussions en vue (excitation côté médias, universités parole, dialogues, information et ses supports, pensée…)! La superficialité des discours et les parler pour ne rien dire ne seront pas vraiment de mise, ce qui n’empêchera ni les mots d’esprit, ni les confusions !

    Pourquoi ? Parce que c’est le travail d’assèchement émotionnel des soifs/rêves d’amour mondial imposé par l’Esprit qui fera « pont », entre abstraction et observation, capacités de synthèse et vulgarisation, entre règle et exception, normes et spécificités. Donc, non seulement chaque pôle sera défié par son opposé, mais, sommé de s’ouvrir à des perspectives unifiantes, sera insatisfait de lui-même.

    Quoi de mieux pour être incité à penser (et non à pérroquétiser !), questionner, discuter ? Et quelle meilleure aide qu’une pensée ouverte et exigeante pour « envelopper » les évacuations émotionnelles, donner du sens à nos peines et nos rages ?

    Au mieux chaque pôle pourra trouver dans son opposé du « plus » et non pas du « moins », et changer de position au profit de terrains d’entente qualitativement ambitieux, mais sans angélisme. Visions et planifications globales, théoriques ou abstraites pourraient se faire plus souples, plus inclusives et plus cohérentes en intégrant les limites et les richesses de réalités singulières (sans perdre leur cohérence), et la singularité des situations factuelles, personnelles, locales, de se relativiser en se reliant à un contexte élargi, et des horizons plus vastes (sans perdre leur côté unique)..

    Ce « travail » intellectuel devrait renforcer le changement de mentalité général qui chemine à bas bruit depuis septembre si l’on en croit mes revues de presse…

    Conclusion
    A condition d’être honnête avec soi, son histoire, son passé et tous ceux y étant impliqués, ce mois pourrait remettre les pendules à l’heure et présider à de fort bienvenus « effacement des ardoises » (financières, affectives, émotionnelles, comportementales, relationnelles, intellectuelles, verbales…).

    Toutes les purges psychiques, émotionnelles et financières du pouvoir, toutes les clarifications et/ou rectifications des comportements et des façons de voir de ce mois, toutes les compréhensions des étapes qui nous (je/tu/ils/nous) ont amenés là ou là  seront d’autant plus importantes que dès le 02 décembre le cycle socio-pro-idéologique de 2010-2011 passe en phase de réalisation, de « preuve par les œuvres », et d’évaluation concrète des stratégies élaborées cette année… Autant s’y coller de manière juste (quitte à rectifier), donc viable….

    ***

    Signes impliqués
    Concerne 
    : l'énergie du Sagittaire
    Bouscule
     : celles de la Vierge et des Poissons et, plus consciemment, des Gémeaux
    Eclaire : celles du Bélier et du Lion.
    Soutient : celles de la Balance et du Verseau

    ***

    Suivi (revue de presse)
    01/12/19 : France-militaires : le 25/11, 13 militaires morts dans un accident d'hélicoptère au Mali (les militaires sont déployés dans le Sahel depuis 2013)  : ici / Point 

    01/12/19 : Etats-Unis / Hong-Kong/ Chine : le 27/11 Trump signe une loi en faveur de Hong-Kong (le «Hong Kong human rights and democracy Act») qui déclenche la colère de Pékin (ben oui, c'est de l'ingérence...) : ici / Figaro
    01/12/19 : Albanie : le 26/11 séisme , 49 morts des milliers des déplacés : ici / Point
    01/12/19 : Royaume Uni- terrorisme : le 29 /11, un homme condamné pour terrorisme en 2012, relâché en 2018, tue 2 personnes au couteau et en blesse d'autres : ici / Figaro
    01/12/19 : Pays-Bas- agression au couteau : trois jeunes blessés au couteau par un homme basané : ici / Figaro

    01/12/19 : Facebook : panne géante le 28/11 : ici / Challenge
    06/12/19 : Venezuela - OEA : au travers d'un traité signé le 03/12 (TIAR), 15 pays ferment leur frontière au président Maduro (et à ses alliés) pour qu'il quitte le pouvoir : ici / Figaro
     

    Valeurs (et pouvoir)
    Sur le fond / la durée
    01/12/19 / France- austérité : "Le traitement de choc administré à la France par Macron rappelle celui infligé à la Grèce"  : ici / Capital
    01/12/19 : Finance mondialisation dépossession : Sortie de "Coup d'Etat Planétaire" : Autrefois attribut du souverain, la création monétaire était jusqu’à il y a peu l’apanage des États. Dès lors que des instances privées peuvent battre monnaie, nous sommes en pleine forfaiture anticonstitutionnelle - étapes clefs 1960, 1986, 2007 :ici / Grand soir
    01/12/19 : France-charnier : les corps du Centre du don des corps (CDC ) de la faculté de médecine Paris-Descartes, un véritable charnier jusqu'en 2018 ou plus depuis des décennies : ici  /Figaro
    06/12/19 : France : Jack Lang aurait reçu 500.000 euros de costumes entre 2003 et 2018 : ici / Figaro
    07/12/19 : France -reliquaire : découverte le 19 nov d'un reliquaire en forme de coeur contenant un coeur : ici / Figaro
    07/12/19 : France- Tchéquie-Kundéra : l'écrivain Milan Kundera - 90 ans -est redevenu citoyen Tchèque après avoir été déchu de sa nationalité d'origine pendant 40 ans : ici / Figaro
    07/12/19 : Procréation et crise climatique : "ne pas avoir d'enfant" en réponse à la crise climatique, une tendance actuelle : ici / Figaro


    Actualités
    01/12/19 : France- agriculture : 27/11 des tracteurs bloquent le périphérique parisien : ici / RT + ici / Figaro +  28/11 : Allemagne : 40.000 agriculteurs  bloquent les rues de Berlin : ici / euractiv + 02/ 12 : L'avis d'un agriculteur : vidéo +  La /les décisions de Bruxelles à l'origine de tout ça (celle de nov + Ceta et compagnie) : ici / Libération
    07/12/19 : agriculture "verte" : éleveurs et céréaliers ont réduit leur empreinte carbone et l'usage de produits chimiques. Qui le sait ? ici / Figaro A 

    01/12/19 : France - impots : les maires inquiets : comment sera remplacée la taxe d'habitation ?  ici / Figaro  
    01/12/19 : France - dépenses présidentielles : 8 millions d'euros de déplacement en avion d'Emmanuel Macron en 2018 : ici / Point
     01/12/19 : France-vidéo porno homo : la diffusion d'une vidéo d'acte sexuel homo sur Twitter (c'est interdit) déclenche des commentaires désobligeants. Haro sur l'homophobie : ici / Figaro
    01/12/19 : France- "Black Friday" : des groupes activistes - "Youth for climate " et Extinction rebellion - bloquent des centres commerciaux pour protester contre leurs soldes : ici / Figaro
    01/12/19 : France-Etat finance Théo : Le jeune homme vit dans un 76m2 dont il ne paie pas le loyer, etc... ici / point
    01/12/19 : France - blocage dépots pétroliers : depuis le 28/11, le BTP bloque des dépôts pétroliers pour protester contre la hausse des prix, des stations service ferment : ici / Figaro
    0
    6/12/19 : France - Référendum ADP : conquis le 19 avril 19, le recours parlementaire au référendum (discret) sur la privatisation des aéroports de Paris recueille 1 million de voix (alors que ADP sur Twitter renvoie désormais à l'Amour est dans le Pré). On est loin des 4,7 millions (inatteignables), mais c'est assez pour faire doute l'exécutif :  ici / Figaro

    07/12/19 : France -grève générale : 40% d'écoles fermées, 70 % de grévistes attendus (ici / Figaro) + 2 français sur 3 trouvent le mouvement justifié (ici / FIgaro)

    01/12/19 : Turquie - patrimoine : début de destruction des vestiges de la ville mésopotamienne d’Hasankeyf  (Turquie), vieille de 12.000 ans, au profit d'un barrage géant : ici /   Figaro
    06/12/19 : Etats-Unis- peine de mort : bataille institutionnelle aux Etats-Unis autour de la peine de mort et son mode d'administration : ici / FIgaro
    06/12 /19 : Angleterre et milliardaires : une banque réservée aux milliardaires va ouvrir à Londres... qui nous prépare
    à l'usage des empreintes digitales et de la reconnaissance oculaire ici / Figaro

    "***

     

    Données techniques
    (Cartes pour Paris et degrés symboliques offerts par astromail)
    Nouvelle lune: 26 novembre 19 : 5° Sagittaire
    Premier quartier : 04/12/ 19
    Pleine lune : 12 décembre 19 : 20 Sagittaire/ Gémeaux (lune) :
    Dernier quartier : 19 / 12 /19

    Cette lunaison enveloppe : l’entrée d’Uranus en Taureau (du 06 mars 19), le demi-carré croissant Uranus-Neptune (du 02 mai), ), le sextil décroissant Saturne-Neptune du 09 novembre (après ceux du 31/01 et du 18 juin), le carré décroissant Jupiter-Neptune du 21 septembre (après ceux du 16 juin et du 13 janvier, le sesqui-carré décroissant Jupiter-Uranus du 14 octobre , le semi-sextil décroissant Jupiter-Pluton du 17 octobre, la conjonction Vénus-Mars (24 août 19).

     

    [1] Mes lecteurs le savent je considère (depuis les années 80 !) que  nous traversons, à échelle mondiale, une période historique sans précédent (je n’y reviens pas, ce thème est largement exploré dans la rubrique « Cycles mondiaux »), ce que les faits ne cessent de confirmer.

    Ce caractère sans précédent s’est, selon moi, accentué de façon singulière depuis l’automne 2017 du fait de la             bascule conjointe (ce qui est très singulier) de la totalité des cycles sociaux et historiques « classiques » ou semi-classiques dans leur seconde moitié, et, pour la plupart dans leur phase de « fin ».
    J’en avais conclu qu’à partir de là, nous n’aurions pas socialement et politiquement de quoi résister aux poussées techniques et idéologiques des cycles cosmiques de longue portée lancés dans les années 60 (120-140 ans : ici entre autres) et les « années 90 » (170-72 ans ici), d’autant qu’ils avaient de leur côté passé des caps « concrétisants » (depuis 2015 pour le premier, l’été 2017 pour le second).

     

    De facto, entre compteurs « intelligents », 5 G, imposition des objets et des villes connectés, usage et diffusion de nanoparticules et d’images artificielles plus vraies que nature, reconnaissance faciale imposée dans la rue et pour s’identifier pour ceci ou cela, suppression des espèces au profit d’une monnaie robotisée contrôlée et ponctionnée, et tous les data centers que cette « dématérialisation » exigence, et j’en passe, nous y sommes en plein…

     

    [2] En attendant, l’article consacré à 2020-26, on peut préciser, pour que chacun puisse suivre son fil,  que :

    - les comptes potentiellement non réglés du cycle de 36 ans de 1982-83 en train de s’achever (il repart le 12 janvier 2020), concernant le pouvoir et son exercice institutionnel et/ ou occulte, peuvent aussi être le fruit des décisions qui ont suivi à partir de 1993-94, des prises de conscience impulsées en 2001-2002 par divers obstacles et confrontations, et des lentes réorientations entamées en automne 2010... (A l’échelle collective cela peut toucher, entre autres, la CIA, Al Qaïda, le Vatican : ici).

    - ceux du cycle de 12 ans du pouvoir social (législations, organisations collectives, commerciales, confessionnelles,… etc) commencé fin 2007 qui repartira d’un nouveau pied le 08 avril 2020, peuvent aussi découler des tournants de juillet aout 2010, puis fevrier-mars 2011 qui ont débouché sur les freins et les élucidations d’aout 2013, janvier-février 2014 et avril 14, avant les réorientations commencées fin 2016.

    - ceux du cycle de construction socio-politique de 20 ans de l’an 2000 (qui repartira le 21 décembre 2020), incluent les caps constructifs qui en ont découlé dès la fin 2005, les en « clair-voir » les résultats bons ou mauvais initiés par 2010 (mai  aout) – 11(mai-juin), et les réorientations commencée en 2016 (mars, mai…)

     

    « Lunaison du 28 octobre au 25 novembre

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Fabienne
    Mardi 26 Novembre à 16:03

    Bonjour,

    Une fois de plus votre analyse permet de comprendre ce que l'on vit et ce vers quoi nous devons aller.

    Perso, le nettoyage émotionnel doit vraiment se faire. Plus le choix. Le corps a parlé. Alors, décidée à évacuer pour effacer l'ardoise (comme vous le dîtes) et repartir du bon pied.

    Vraiment chaque fois dans les énergies que vous décrivez ! Merci infiniment de nous éclairer si bien ;)

    Bien cordialement.

    Fabienne

     

    2
    Mardi 26 Novembre à 22:45

    Bonsoir Fabienne.

    Merci - vraiment - pour votre constance !
    Elle soutient la mienne !yes
    Et bonne suite, donc.

    Bien cordialement

    AP

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :