• Lunaison du 9 octobre au 06 novembre 2018

    http://ekladata.com/9BOGGSY_PZdPoyHt47yLCIZv9Ak@186x27.jpgNouvelle lune du 09 octobre  2018 - 16 ° Balance - 03h48 GMT  
    (Données techniques en fin de pageSuivi (revue de presse) juste avant).
    Tous droits réservés : merci de citer vos sources.
     

    Confiance, timing et renouveau

    Remarque préalable : depuis ses débuts ce blog souligne le fait que les cycles jouent à différentes échelles (perso, locale, nationale, mondiale) et qu’en général on ne peut savoir à l’avance s’ils se traduiront pour le meilleur ou pour le pire. Afin d’alléger les textes et le travail qu’ils exigent, je vais désormais inviter mes lecteurs à plus envisager ces deux points eux-mêmes.
    + Les cartes du ciel (pour Paris) et les degrés symboliques sont fournis par Astromail.

    La lunaison en quelques mots

    Lunaison du 9 octobre au 06 novembre 2018La figure de l’Eclaireur ou guerrier de l’avenir et/ou de lumière qui travaille le ciel depuis août 18, continue à le faire très clairement jusqu’à la pleine Lune du 24 octobre et de façon moins marquée après (bien que toujours active). Pour rappel, ce petit cycle « éclaireur » nous pousse vers de nouvelles manières de faire société, et à goûter ce que pourrait donner la refonte historique sans précédent de l’archétype Père qui, commencée en 2008 (voir ici) débouchera sur autre chose à partir de 2025.

    Or cette lunaison va nuancer et conforter cet « éclaireur » / guerrier de lumière. Elle va nous mettre face à la liberté, puis aux prises corps et âme avec elle à partir de la pleine Lune du 24 octobre. Cette « pression » et celle de l’Esprit devraient nous aider Lunaison du 9 octobre au 06 novembre 2018à faire un point honnête (libre donc) sur les questions de confiance, et faire ressurgir (ou « subtiliser ») des projets, idées, utopies, inventions (et autres réalisations d’avant-garde) et réseaux qui ont été abandonnés / oubliés, à toutes les échelles (perso, locale, collective…) – les meilleurs comme les pires. Et toutes ces secousses dans nos existences individuelles vont « activer » (et ce faisant nous en donner un aperçu) les grandes mutations relatives à la gestion des « biens » (santé, nature, richesse, beauté, etc…) qui - dans la foulée des libérations « bonnes » ou « mauvaises » en cours depuis 2011 (voir ici et ici) -, émergent depuis mai 2018, mais ne pourront probablement s’ancrer dans le réel qu’à partir de mars 2019.

    Bref, il faut s’attendre à ce que cette lunaison nous pousse vraiment à réinventer notre relation aux autres, au monde et au futur  y inclus financier et/ou matériel… Même si c'est encore juste en perspective...

    La lunaison plus en détail…

    Les trois grands leviers qui vont animer cette lunaison (exigences psycho-relationnelles, spirituelles et de liberté) vont « travailler » la notion de confiance et ses impacts sur le tissu social. Bien qu’ils interagissent entre eux, je vais les aborder un par un.

    Tout comme au cours de la lunaison précédente, l’Esprit va chercher à aiguiser spirituellement la virilité (= savoir ce que l'on veut et agir pour l'obtenir) et les relations sociales et amicales : car au service de qui ou de quoi et de quel futur, nous, nos relations et nos amis agissons- nous, nous battons-nous ? Au service d’une société fraternelle, renouvelée et inventive ? Ou d’une société du « vide » et de l’absence ? Absence de fraternité, d’amitié, de cohésion, de perspective… en un mot, absence de confiance !

    Quid de la confiance ?
    Confiance : voilà une notion que cette lunaison va nous pousser à travailler en profondeur en nous faisant « remonter » dans nos histoires de cœur, mais aussi d’affaire, parfois via des face-à-face surprenants, notamment avec l’usage que nous ou d’autres avons fait de notre liberté – entre autres de trahir ou pas….voir plus bas-, et grâce à un appel à en avoir une conscience plus haute (ci-dessus et plus bas)

    Examiner les coups dans les histoires relationnelles
    Avons-nous été trahis et/ ou avons-nous trahi - l’autre, mais aussi soi-même ? Que cela remonte loin ou aux histoires commencées au printemps ou à l’automne 2017 ou en janvier 18, peu importe. Quelles traces ces (éventuelles) trahisons ont-elles laissées, quelles conséquences (psychiques, sociales, concrètes)?

    Examiner les coups dans avenir et la liberté
    Avons-nous « trahi » (et trahissons-nous encore) l’avenir en nous battant pour des systèmes sociaux et idéologiques obsolètes ou des privilèges mortifères pour l’intérêt général, ou des formes de liberté périmées ou nocives (par exemple le droit d’exploiter à mort et « après moi le déluge »), y inclus en essayant de les faire passer pour du progrès ou de l’avant-garde (qui, aujourd’hui, croit encore que se montrer nu est « révolutionnaire » comme ce fut le cas à la suite de 68 ?)…
    Avons-nous trahi (et trahissons-nous encore) la liberté (surtout à partir de la pleine Lune du 24/10) au nom du « politiquement correct », du ne pas faire de vague, pour esquiver toute responsabilité par rapport aux problèmes de « gestion des biens communs » (nature, environnement, énergies, matières premières…), ou, au contraire, en cherchant à imposer ceci ou cela au nom de la liberté justement ?

    Là aussi quelles conséquences (psychiques, sociales, concrètes) pour nous-mêmes, notre santé, l’intérêt de nos relations, nos vieux jours, nos descendants, la « viabilité » de l’avenir, des générations futures et de leur liberté, de la nature, etc ?

    Confiance et responsabilité
    Chercher à esquiver ces questions serait un mauvais calcul car la liberté et la vérité vont nous chercher tout au long du mois afin que, justement, nous puissions conquérir plus de confiance - en nous, en l’autre, en la société, en Dieu …-  dans nos existences. Donc plus de bien-être.

    Autrement dit, cette lunaison va nous permettre de prendre conscience des trahisons passées commises ou subies, et des conséquences négatives qu’elles ont pu avoir – y inclus de de façon sournoise-  sur nos choix et donc sur ta/ma/notre/leur histoire, afin que nous puissions nous en libérer. Comment ? En apurant concrètement l’histoire. Au lieu de « rester là » ou de maintenir tel projet partagé à contre cœur, juste pour « payer » tel faute ou contrer telle accusation – justifiée ou pas - , bref par culpabilité, pourquoi ne pas rembourser des dettes, demander pardon, tourner les talons après s’être expliqué en vérité – par exemple ?
    Se repositionner en vérité et en liberté (me/te/nous excuser platement, par exemple), prendre de nouvelles décisions relationnelles (là où c’est toxique, c’est toxique…), réorienter ses actes et / ou projets de manière à ce que ce passé ne nous entrave plus (partir secrètement battu) ou ne nous « dévie » plus (y inclus en douce), à ce qu’il ne pèse plus sur nos perspectives et notre avenir, voilà de bien jolies perspectives (plus facile à suivre à partir des 11,15 et 19 octobre…)

    Objectif ?  Récupérer notre élan social et notre amicalité ! (Et même des amis…).

    Fidélités, timing et résurrections
    Sommes-nous, au contraire, restés fidèles dans nos actes et nos combats (y inclus financiers et affectifs) à l’intérêt général, à l’équité, à des perspectives de long terme, en un mot à notre sens des responsabilités (ou paternité) ?

    En ce cas, il se peut, certes, que nous en ayons pour ainsi dire « fait les frais » vu la mentalité court termiste qui s’est imposée ces dernières décennies, ou que nos « intelligences » (sociales, inventives, intellectuelles, esthétiques…) se soient vu reléguées dans des cartons faute de convenir à l’air du temps.
    Si c’est le cas (et cela a pu commencer le mois dernier), cette lunaison devrait nous faire ressortir tous ces trésors des cartons, de nos mémoires et de nos greniers, et leur trouver des « débouchés » (ou des esquisses de….) inattendus, différents de ceux que l’on avait cherchés !

    De quoi donner un sérieux « souffle » à nos entrains ! Et nous placer aux avant-postes (grands ou petits) des sociétés de demain !

    Intensité relationnelle (ou pas…)
    D’ailleurs, quoi qu’il en soit de nos bilans « confiance », la seconde quinzaine de cette lunaison va mettre amplement l’accent sur les relations privilégiées, engagées, loyales et vraies. Au mieux, elle devrait donc donner ampleur, chaleur, profondeur, générosité et joie à celles de nos relations qui comptent parce qu’on peut y être « vrai » et mettre cartes sur table en étant assurés que les deux partenaires y resteront soudés, même en cas de problème à gérer… Un temps potentiellement très porteur (plus particulièrement à partir du 26 puis du 29 octobre) au niveau des projets partagés, qu’ils soient professionnels, financiers ou privés.

    Vides et grâces
    Un des moteurs de ce processus de reconquête de la confiance, sera le « travail » que l’Esprit continue (depuis aout) d’effectuer sur la virilité et les relations sociales et amicales pour les « élever » et les rendre plus qualitatives. Vu qu’il faut d’abord se détacher de sa conscience habituelle des choses pour accéder à une vision /conscience plus haute – à des « illuminations », ce processus d’élévation va encore impliquer des « passages à vide ».
    Il se peut donc que tant la virilité que les relations sociales et amicales passent encore ce mois-ci par des vides, des manques et des absences, autant que par des grâces, des « miracles » et des bonheurs « supérieurs ».

    Factuellement
    Il est donc probable que, par moments (et surtout jusqu’à la pleine lune du 24 octobre), nos vitalités, nos courages, ainsi que nos capacités à prendre des initiatives, à agir, à conquérir et à agresser nous feront défaut (moments de lassitude et d’abattement), que police, armée, milices…et  combativités soient « vidées » de force. Et que l’on traverse encore des « il n’y a plus personne » et / ou un sentiment de vide socio-relationnel, des pertes « d’amis », l’impression qu’aucun projet d’avenir n’est possible ou partageable, que les utopies sont mortes, ou qu’inventer de nouvelles manières de faire société n’est plus possible…

    Mais ces « vides » (et ces « tris ») ayant pour objectif « d’élever » les choses à un niveau plus haut et de les illuminer, on peut aussi s’attendre, à d’autres moments, à partager avec d’autres de vrais moments de grâce (et à faire des rencontres « incroyables »), à bénéficier d’actes amicaux de haut niveau, à voir se présenter à nous des solutions totalement imprévues (des miracles), à nous sentir littéralement « portés » (à faire ceci ou cela..), si ce n’est bénis des dieux (et ce sans aucun orgueil, on n’est pas là au niveau des « moi »).

    Vers une virilité spirituellement renouvelée
    Ce travail de l’Esprit sur la virilité sociale s’opère, depuis aout, dans la foulée du « coup d’envoi » spirituel de 2011 intitulé « Vers une virilité inspirée » (dans cet article de l’époque). Arrivant à sa « fin » (ou presque) au cours de cette lunaison, ce « travail » devrait, selon ma théorie des vagues, se manifester de manière plus évidente et plus tangible.

    Bien sûr, les messieurs pourront (encore) se sentir profondément interpellés sur le pourquoi de leurs actions et de leurs batailles (et de leurs colères), au fond, sur ce que signifie « être viril », sur ce qu’est la virilité (via des manques ou des impressions de ne pas l’être - avec, en réaction, attention, des virilités « sur-jouées »…)

    Mais, la conséquence de tout ce processus commencé en août pourrait être la « mise en vibration » d’une nouvelle forme de virilité dans le monde, d’un remaniement profond de ses images, de ses définitions et de ses manifestations. Son « illumination » autrement.

    Quid de la liberté ?
    Depuis la lunaison précédente, la liberté secoue nos cœurs et nos porte-monnaie. En nous demandant en première quinzaine si nous sommes intellectuellement et verbalement libres ou pas, et tout du long si nous sommes financièrement et / ou affectivement libres ou pas – que ce soit pour des raisons intimes ou « extérieures » comme une dictature -, et comment ne pas être prisonniers de nos sécurités (ou sentiments de) personnelles, de nos « enveloppes » et petits coussins habituels (maison, habitudes, économies, confort familial…), elle ne pourra que nous aider à nous libérer de nombre de nos entraves psycho-émotionnelles ou financières. Premier point.

    Ambiance électrique et tendue
    Mais attention !
    A partir de la pleine Lune du 24 octobre, ces interrogations vont probablement se faire pressantes, parfois même « vitales » ! Et comme tout le monde y sera soumis, il y a de fortes chances que l’on baignera dans une ambiance des plus électriques tant en ce qui concerne nos relations proches, que nos émotions et nos finances.
    Conflits ouverts, face-à-face problématiques, prises de consciences soudaines, dilemmes intérieurs, dépenses ou pertes financières intempestives, coups de cœurs inattendus, voire effractions de l’intime et / ou du confort routinier, la liberté n’est pas une option factuellement simple… Si ma liberté s’arrête où commence la tienne, la tienne doit aussi s’arrêter où commence la mienne. Alors comment concilier ton/mon/notre/leur désir d’union (qui fait la force, donne confiance et permet d’aller plus loin) et ton/mon/notre/leur désir d’indépendance (matérielle, financière, rythmique, physique) ?

    La liberté et son prix ?
    Attention : contrairement au mois dernier, les claquages de porte et les ruptures sont possibles tant côté affaires, que côté affectif  car on aura tous tendance à piaffer d’impatience. Dit autrement, les « libérations » de ce mois pourraient avoir un prix : liberté affective/ relationnelle, financièrement / matériellement couteuse, ou liberté financière/matérielle, relationnellement coûteuse.
    Tout ce qui concerne l’avidité, la possessivité, le vol, sera probablement sur la sellette, ainsi que ses opposés, la gratitude, le détachement et le don. Cela pourrait secouer les valeurs boursières (et les locaux des bourses elles-mêmes) et les banques (et l’argent liquide), les mafias, certains consortiums ou des paradis fiscaux (même physiquement), l’agro-alimentaire, la cosmétique, la mode, la nature et ses richesses (les récoltes, l’eau, les arbres, la nourriture, telles espèces….), ainsi que notre rapport à elle.

    Féminité et liberté ?
    Enfin si, depuis aout, la virilité est mise au défi de s’élever, et si nos cœurs sont, ce mois, invités à faire le point sur leurs histoires passées, à partir de cette pleine Lune du 24 octobre ce sont toutes les facettes de nos féminités qui vont être secouées. Comment concilier la « mère » en nous - notre côté maternant / enveloppant / nourricier, soit notre besoin de sécurité et de tranquillité affective –, et « l’amante » en nous – notre côté émotionnellement, psychiquement et sexuellement intense, soit notre besoin de passion ? Et comment les concilier avec notre besoin de liberté ? Comment concilier foyer et aventure par exemple ? Passion et amitié ?

    Le rythme, l’impro, l’humour, l'intuition et le rite relationnel
    Heureusement nous arrivons à ces défis financiaro relationnels, forts de plusieurs semaines d’expériences similaires. Aussi, nous pourrons peut-être faire preuve de souplesse rythmique, d’impros charmeuses, d’humour chaleureux – et imagé, y inclus par des tenues hors normes ou drôles -, et d'intuition pour éviter les drames (ruptures et pertes financières ou relationnelles évitables).  Une belle occasion de distinguer intuition (se laisser "porter") et pulsion (se laisser "emporter) !

    Et nous disposerons tous d'un « outil » majeur possible de conciliation, mais aussi de plaisir et même de spiritualisation, très présent à partir de la pleine Lune  du 24: la ritualisation des rencontres (le repas aux chandelles des amoureux, par exemple). !

    Alors « tchin » !

    ***

    Signes impliqués
    Concerne 
    : l'énergie de la Balance

    Bouscule : celles du Cancer, du Capricorne et plus consciemment du Bélier
    Eclaire : celles du Versau et des Gémeaux

    Soutient : celles du Lion et du Sagittaire
    La pleine Lune est "prise" dans l'axe Taureau- Scorpion

    ***

    Suivi :

    Faire société ? Comment ?
    12/10/18: France- communautarisme : à l'école : effrayant quand même... ici / Agoravox (et partout : on se rappelera à ce sujet les propos tenus par l'écrivain algérien B. Sansal en janvier 17 : ici / valeurs actuelles)
    12/10/18  France- PMA: : des médecins aimeraient être consultés par l'Ordre des médecins qui parle en leur nom à ce sujet : ici / Figaro
    12/10/18 : France - Justice : vaste réforme de la justice lancée : ici / Figaro + = "Vers une justice sans juge, sans avocat, sans citoyen" : ici / Les crises
    12/10/18 : Etats-Unis : La journée de Christophe Colomb remplacée par celle des peuples autochtones : ici / Figaro
    12/10/18 : France- Burqa- ONU : l'Onu voudrait remettre en cause l'interdiction de la burqa en France (loi de 2010)... ici/ Figaro
    13/10/18 : Données persos sur Facebook : 29 millions de comptes piratés (fin septembre) : ici /L'obs
    13/10/18 : Indépendance et économie : très intéressante réflexion du Che sur l'économie mondiale (des années 60) : ici / Grand soir
    13/10/18 : France-violence : La France est-elle en train de devenir un pays violentIci / Sputnik
    13/10/18 / Où en est le monde ? : Brèves et délicieuses réponses d'E. Todvidéo / RT

    Gestion /finances /valeurs
    12/10/18 : France -bio : un supermarché en ligne de produits bio 35 à 50 % moins chers à découvrir : ici /Figaro
    12/10/18 : France : Réinventer Paris... ici / Figaro
    12/10/18 : France -mer : importante collision maritime au Cap Corse, fuite de fuel : ici / Figaro
    12/10/18 : Economie : le FMI revoit l'évolution du PIB mondial (?) à la baisse (ah bon ?) : ici / Figaro
    12/10/18 : Climat : le GIEC appelle à des transformations sans précédent (comme investir 2,5% du PIB mondial dansle système énergétique jusqu'en 2035). ici /Figaro
    12/10/18 : Italie/UE : vers un bras de fer budgétaire : ici / Sapir- les crises
    12/10/18 : France :l'arobase @ a été inventé par les moines au Moyen-âge : ici / Figaro
    12/10/18 : Suisse : pour sauvegarder son patrimoine, un village se transforme en hôtel : ici / Figaro
    14/08/18 : France -sdf femmes : Paris va ouvrir des mairies, dont l'Hôtel de ville aux sans abri femmes : ici / Obs
    14/08/18 : France-climat : de Marseille à Paris on marche pour le climat à l'appel de simples citoyens : ici / Obs

    Virilité
    12/10/18 : Autre regard - pile dans la lunaison ! : "Histoires pour garçons qui veulent changer le monde " de Ben Brooks, invite à explorer la richesse de la virilité autrement ! : ici / Figaro (désolée l'article est réservé au abonnés, on ne peut pas le lire en entier, mais !)

    Données techniques
    (Cartes pour Paris et degrés symboliques offerts par astromail)

    Nouvelle lune: 09 octobre 2018 : 16° Balance, : carré décroissant Pluton
    Premier quartier : 16 /  10 / 18

    Pleine lune : 24 octobre 18 : 2° Scorpion / 2° Taureau (lune) : lune conjointe Uranus, Soleil conjoint Vénus R
    Dernier quartier : 31 / 10 /18

    Cette lunaison enveloppe : l’entrée d’Uranus en Taureau du 15 mai, le semi carré croissant Neptune -Uranus du 16 juin, le dernier trigone décroissant Jupiter-Neptune du 25 mai (14 mars 2018 et 22 décembre 2017); le carré Mars-Vénus du 11 octobre (et du 08 septembre), le sextil décroissant Jupiter- Pluton du  12 Septembre, conjonction Lilith / mars…

     

     

     

    « Lunaison du 09 septembre au 08 octobre 2018

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Fabienne
    Mercredi 10 Octobre à 10:28

    Super article ! comme toujours.

    Et je me sens toujours bien en phase avec ce qui est écrit. Mais il faut avouer que tout cela est bien fatiguant. Le comprendre aide à tenir.

    Merci beaucoup pour tout ce travail d'analyse.

    Bien cordialement

    Fabienne

    2
    Emilie
    Jeudi 11 Octobre à 08:24

    En phase également ! C'en est impressionnant ces derniers mois d'où mon envie de vous remercier à nouveau.

    Vos analyses sont précieuses et leur fiabilité n'en finit plus de m'épater, c'est d'une grande aide en effet.

    Encore merci à vous,

    Respectueusement,

    Emilie

    3
    Vendredi 12 Octobre à 12:53

    Bonjour Emilie et Fabienne,

    Merci pour vos  retours de surcroît élogieux.
    Ils m'encouragent à poursuivre !

    Bien cordialement

    AP

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :