• Nouvelle Lune du 06 janvier au 03 février 2019

    http://ekladata.com/9BOGGSY_PZdPoyHt47yLCIZv9Ak@186x27.jpgNouvelle lune du 06 Janvier 2018 - doublement éclipsée - 16 ° Capricone - 01h29 GMT  
    (Données techniques en fin de pageSuivi (revue de presse) juste avant).
    Tous droits réservés : merci de citer vos sources.

    Meilleurs voeux à tous pour cette année 2019 qui commence avec l'Epiphanie !

     

    Pouvoirs de vie ou pouvoirs de mort ?

    Remarque préalable : depuis ses débuts ce blog souligne le fait que les cycles jouent à différentes échelles (perso, locale, nationale, mondiale) et qu’en général on ne peut savoir à l’avance s’ils se traduiront pour le meilleur ou pour le pire. Afin d’alléger les textes et le travail qu’ils exigent, je vais désormais inviter mes lecteurs à plus envisager ces deux points eux-mêmes.
    + Les cartes du ciel (pour Paris) et les degrés symboliques sont fournis par Astromail.

     

    I - Présentation générale du mois

    Cette première lunaison de 2019 est difficile à présenter, d’où un mode d’exposition différent de celui de d’habitude et plus long (mais avec une seconde partie facultative).

    Doublement éclipsée, enveloppant divers grands tournants cycliques, et focalisée sur la mutation majeure de notre époque qu’est celle de l’archétype Père, elle va tous nous impliquer, chacun à sa « petite » échelle, dans la marche de l’Histoire. D’une manière ou d’une autre (évidente ou non) nous serons tous impactés par des factualités « historiques » et nous aurons tous à  y mettre notre grain de sel.
    Comme les multiples cycles (jouant à différents rythmes et à différentes échelles) qui y sont impliqués forment une pelote dense, il n’est pas évident de les démêler. Sauf que, tout en en intensifiant la densité, la pleine Lune semble aussi la « percer ».

    Un résumé par l’image : Aussi, et veuillez m’en excuser, l’image la plus parlante pour en illustrer les processus, les enjeux et le rythme est celle du furoncle. Tant qu’il n’est pas mûr, l’infection qu’il manifeste est « contenue », certes, mais fait mal, jusqu’à ce qu’enfin (disons à partir de la pleine Lune du 21 janvier) il éclate et se vide/libère de l’infection dont il a été le symptôme pour le corps entier.

    Dans la seconde partie ci-dessous j’expose les points forts en les mettant en rapport avec l’histoire (et les histoires) – en gris -, afin que l’on puisse plus facilement remonter aux origines de ce qui cherchera à s’exprimer ou se transformer – et donc le comprendre et le maîtriser. Ces dates historiques seront aussi valables pour relire nos « petites » histoires. Après quoi, troisième partie, je proposerai une exploration plus pratique des enjeux.

     

    II -Les points clefs du mois et leurs ancrages historiques

    Le lecteur pressé peut se contenter de lire les sous-titres. J’ai mis les ancrages historiques en gris, afin qu’on puisse facilement les retrouver au fil des jours.
    Il peut aussi se contenter de cette partie

    Ordre, pouvoir, responsabilité
    Nouvelle Lune du 06 janvier au 03 février 2019Pour commencer, cette lunaison va tous nous obliger à nous mettre activement au clair avec le pouvoir, l’autorité et l’ordre (en place ou nôtres), de façon probablement problématique (cf plus bas). Que nous le voulions ou pas, elle va nous faire participer activement à la refonte historique sans précédent de l’archétype Père en cours depuis 2008 qui va s’étaler jusqu’en 2024.
    (Pour rappel, j’avais mis cette mutation en relation avec les années 30 et la mutation de l’archétype Mère opérée au cours des années 1914-1939 (article ici), et pointé qu’elle passerait par une étape clef entre novembre 2018 et mars 2020 (cf « Rajeunir la mère / redécouvrir le Père » : article ici). J’avais aussi considéré les sans précédents initiés à partir de 1992 comme en étant partie prenante –voir cet article de 2011. Et tout ceci va être comme « cristallisé » ce mois autour du cycle du pouvoir par excellence qu’est celui de 33 ans environ de Saturne-Pluton de 1982-83 en train de s’achever, disons de se purger, et dont certains ancrages historiques sont exposés dans cet article).

    Inclusivité, unité, solidarité
    Cette clarification va se faire sur fond d’appel socio-idéologique vers plus d’universalité, de solidarité et d’inclusivité (= ne rien laisser, ni personne, « en dehors ») initié par la lunaison du 07 novembre 18. Un appel qui, nettement à partir du 13 janvier 2019, va exiger que nous tournions la page sur les élargissements, assouplissements et dissolutions d’anciens rapports sociaux et manières de « faire société »  (syndicats, partis politiques, assurance chômage, sécurité sociale, retraites, associations, groupes activistes, relations de voisinage, etc.…) opérés depuis 2009, dont on se rend compte, depuis l’automne 2015, des résultats négatifs (socialement destructeurs, insuffisants, obsolètes, propices à la corruption)…
    (Pour rappel, l’article consacré à ce cycle de 13 ans, de 2009, imaginait – voir ici - je cite : soit que « de nouvelles alliances « fraternelles » réinventent le monde social », soit « qu’un nouvel ordre social s’impose d’en haut ». Avec 9 ans de recul, les deux options s’avèrent assez justes. A noter aussi que ce cycle est étroitement lié à la France… Et il se combine ce mois-ci avec l’arrivée en phase de synthétisation du cycle de 35-36 ans de 1989 (mur de Berlin) en train de s’achever, que j’avais interrogé dans cet article de 2011« Libéralisme, communisme, même travers ? »

    Dynamiques sociales conquérantes
    Comme nos ambitions pro, sociales (y inclus juridiques et intellectuelles), affectives et financières seront tout à la fois tirées vers cette inclusivité (ses utopies et ses rêves) et portées de façon aussi stratégique que fonceuse par nos capacités d’action et de conquête (suite des initiatives socio-pro de janvier 18 et ses caps de début novembre 18, ainsi que de la renaissance affective du 05 octobre 2017 – Metoo – et des repositionnements qui en découlent depuis juin 2018),  il faut s’attendre à de puissantes et conquérantes dynamiques sociales (au sens large : socio-pro, socio-idéologiques, etc.) perso et collectives, surtout en seconde quinzaine.

    Le frein et l’accélérateur : surchauffe !
    Nouvelle Lune du 06 janvier au 03 février 2019En fait, plus nettement en seconde quinzaine, c’est comme si ce mois allait appuyer en même temps sur le frein (ordre, cadres, structures) et sur l’accélérateur (ouvertures, réorientations, dynamiques conquérantes, soifs de liberté) !

    Or, à partir de la pleine Lune du 21 janvier 19, ces tensions vont clairement tirailler la et les libertés de façon assez vive… Surchauffe en vue donc !
    Avec des effets inattendus, surprenants, créatifs et/ou violents (rébellions, révoltes, claquages de portes, ruptures, innovations radicales, humour corrosif…).
    Attention, ces réactions vont engager les remaniements Liberté(s) / Pouvoir (s) qui, pour rappel, au travail depuis 2012, cherchent à s’ancrer depuis 2015 (article ici) dans la suite des années 60 (voir ici, les ancrages historiques) ; autant que la Liberté elle-même dans la foulée des « libérations » de 2011 (les printemps arabes et autres, Fukushima, la transgression financière de l’U.E, etc : voir ici / ainsi que les poussées technologiques inouïes permettant la communication/contrôle à distance invisible : voir ici, « Vers un contrôle absolu des médias »)

     

    III - La lunaison plus en détail…

    Focalisée sur les questions d’ordre, d’autorité et de pouvoir, cette première lunaison de 2019 va nous en faire gouter les ombres perso et collectives et peut-être aussi en redécouvrir certaines vertus et formes passées, pour le meilleur (changement) ou pour le pire (durcissement).

    C’est comme si un bulldozer allait labourer les terres du pouvoir, de l’ordre et de l’autorité en nous et autour de nous (hiérarchies, chefferies, Etats, institutions, pouvoirs judiciaires et de police, armées, surmoi), pour en dévoiler les bonnes et mauvaises racines, les motifs cachés ou inconscients, les comptes non réglés, les travers, et tout ce qui a besoin d’en être expulsé, évacué, dénoncé, rectifié, transmuté…

    Purge des ombres du pouvoir, de l’ordre et de l’autorité / Trésors dévoilés
    Bref, un puissant processus de purge va faire sortir les ombres des ordres, structures et institutions qui légitiment, soutiennent et cadrent l’exercice du pouvoir dans nos sociétés à tous les niveaux (supranational, national, régional, local, au sein des corporations, des entreprises, des familles, des relations, etc.)…

    Pour le meilleur (s’en libérer, les transformer, en débarrasser le monde), ou pour le pire (se sentant menacées ou tout permis, les ombres, une fois au grand jour, cherchent à imposer leur emprise, ce qui est une autre forme de dévoilement…)

    On devrait donc découvrir d’obscurs pots aux roses sous les cadres institués ou sous nos justifications / besoins d’avoir le contrôle : des intentions noires (dominer, exploiter, humilier, bluffer pour ne pas perdre la face, maintenir ceci ou cela pour ne pas reconnaître une erreur ou un dysfonctionnement) ; d’obscures motivations inconscientes ou cachées derrière les appels à l’ordre, au respect des institutions et des fonctions, de l’autorité et de « l’institué en haut ». Etc.
    … Et même des complots, tout du moins d’obscures collusions d’intérêt derrière les façades « lisses » de certaines institutions ou fonctions « sérieuses », ou d’autres histoires sous les racontars officiels (et autojustifications) - notamment en ce qui concerne toutes les « histoires de pouvoir » qui se sont déroulées depuis 1982 (voire 1947, date de création de la CIA) et s’objectivent depuis 2001 (attentat WTC du 11/09/01) - voir ici -, tant au niveau des institutions que des grandes entreprises structurantes (autoroutes, télécom, Internet…), et autres réseaux.

    Il y a là l’idée de « monstres froids » dévoilés, donc acculés
    (y inclus dans les « moi-moi »). Ce qui est potentiellement dangereux

    A nos échelles perso
    Ces clarifications vont aussi bousculer nos surmoi, notre place, notre sens et notre envie ou non envie de responsabilité, notre autorité, notre besoin de et notre rapport au pouvoir.
    Sommes-nous satisfaits ou pas de la place que nous occupons, des privilèges qui en découlent ou pas, de notre image sociale ? Notre fonction, nos réseaux et notre milieu social nous permettent-ils ou pas d’évoluer socialement ? Est-il juste de pouvoir obtenir tel appui dans tel milieu et pas dans tel autre ? Osons-nous ou pas prendre nos responsabilités, affirmer nos compétences, assumer notre fonction ? Sommes-nous satisfaits ou pas de notre travail ou des responsabilités sociales qui sont les nôtres (mère de famille, trésorier d’association, membre d’un comité de quartier…) ? Comment gérons-nous ces satisfactions et insatisfactions ? Quel usage psychique faisons-nous de nos fonctions (le fameux désir de célébrité pour compenser un manque d’amour pour soi…) ?

    Ici aussi, il faut s’attendre à des dégorgements de comptes non réglés (depuis 1947, 1982, 2001…). En remontant ainsi, traumas, abus de pouvoir et humiliations exercés ou subis et passés sous silence, injustices en suspens, complexes psychiques compensés par des pouvoirs de façade et autres exigences de « moi-moi », pourraient  générer des obsessions agitées, de pénibles ruminations psycho-émotionnelles (de rage, de colère, de peine, de honte, de jalousie, etc), des offuscations intellectuelles / verbales répétitives, voire des enthousiasmes tout aussi obsessionnels… Les supporter jusqu’à qu’on en découvre la source sera le prix pour en être débarrassé
    On aura peut-être l’audace de réclamer justice et des comptes nous seront peut-être réclamés pour ce qui n’a pas été « droit » dans tes/mes/nos activités sociales (petites magouilles, arnaques, mensonges….).

    Dévoilements de trésors « politiques » et de statures persos
    Cela dit, le bulldozer pourra aussi, au mieux, permettre ; de (re)découvrir des trésors politiques ou institutionnels oubliés (y inclus archéologiques) ; de se reconnaître une stature qu’on ne soupçonnait pas (poussée en secret) et, du coup, trouver l’énergie de s’affirmer dans sa ou ses fonctions, sa ou ses compétences, son ou ses pouvoirs et ses droits, avec une certaine force ; de saisir l’intérêt de certaines formes de discipline, de droiture ou de rigueur pour asseoir l’autorité (dont la nôtre) et poser cadres et limites

    Deux étapes possibles
    Dans un premier temps, ces purges et ces dévoilements, pourront se traduire de deux façons. Soit – malgré nos impatiences - par des bouillonnements « contenus », contrôlés, retenus à l’intérieur et des impressions – justes - que quelque chose de neuf mûrit en nous (prise de conscience, solution à tel problème de fond, réponse à telle histoire…) dont on ne peut, pour l’instant, clairement cerner les contours ; soit par un petit côté « poussez-vous, je passe » (stature) et des affirmations audacieuses (mare de se taire, mare d’encaisser) de soi, de sa force, de ses désirs, que cela passe par des actes, des gestes ou des mots.
    Pendant la première quinzaine,  en tout cas, nos intellects seront tout à la fois tendus par nos impatiences et contraints par des injonctions à tourner 7 fois sa langue dans sa bouche avant de parler (d’où des pensées et des questions plus ou moins lancinantes, en sourdine), ce qui devrait favoriser leur ouverture à d’autres idées, et d’autres formulations.

    Appel à l’inclusivité
    Ces purges des autorités, des ordres et des pouvoirs en place, ainsi que ces dévoilements de statures et de solutions institutionnello-politiques jusque-là enfouies, vont tout au long du mois, s’opérer sur fond de vie sociale tirée vers plus d’inclusivité (= ne rien laisser, ni personne, « en dehors ») donc de fraternité et de solidarité – si ce n’est d’empathie. Un appel/ défi à ne plus s’accrocher aux formes sociales, manières d’organiser la société, de légiférer, de travailler, de coopérer, etc., qui se révèlent toxiques, inefficaces ou perdantes…  Une tendance collectivement plus marquées à partir du 13 janvier, puis du 31 janvier 19.

    Fraternité, interdépendance et précarité
    Quel meilleur contrepoison à toutes les toxicités potentielles du pouvoir que cet appel qui murmure partout que « si tous les hommes et les femmes du monde se donnaient la main, le monde serait vraiment plus beau »  et qui appelle chacun à tendre la main à et à prendre soin des autres ?

    Certes. Mais dire que ce mois va socialement et idéologiquement solliciter notre sens de la fraternité ne suffit pas car cette notion, on le sait, dépend étroitement du degré de conscience que l’on a de l’interdépendance, donc de sa propre précarité et de celle du monde… qui pourraient donc se rappeler à nous d’une manière ou d’une autre : par des catastrophes (activité tellurique et volcanique possiblement exacerbée) et tout ce qui peut susciter des effervescentes collectives,  comme nous l’avions déjà pointé pour les deux lunaisons précédentes.
    Cela pourra aussi se traduire par l’impression que plus rien ne tient, que tout s’effiloche, que tout est confus, bref que c’est le b… ! (Ou « magique »…). Mais aussi par d’intenses moments de nostalgie, et de fortes envies d’évasion.

    Verticalité et horizontalité / Etre de chair et d’os
    Tout au long du mois les deux grandes tendances ci-dessus (ordre et fraternité) ne manqueront pas de créer en nous et autour de nous une tension paradoxale dont on pourrait résumer l’enjeu ainsi:

    • Comment concilier verticalité (Etat, Institutions, administrations, hiérarchies sociales, culturelles et structurelles, droiture) et horizontalité du pouvoir (démocratie directe, effacement des distinctions sociales au profit d’échanges libres et ouverts, solidarité, coopération, entraide, synergie)?
    • Comment concilier autorité et tendresse, cadrage et accueil, solidité et fragilité, stabilité et précarité, rigidité et souplesse, droiture et conciliation, force de caractère et sensibilité, honneur et empathie, pouvoir et partage, vie publique et vie privée,?

    Dit de façon imagée, ce mois va nous rappeler que nous sommes des êtres de chair (vivants, sensibles et fragiles, donc dépendants, et mortels) et d’os (structurés, solides, droits, fiables, et dont l’impact peut perdurer après la mort)… et nous pousser à harmoniser ces deux pôles en nous et autour de nous de manière inventive.

    Pleine Lune, intensifications et libérations
    Durant la première quinzaine, il est probable qu’on fera tous avec, chacun comme il pourra, peut-être en rythmant ses journées, en alternant responsabilité/sérieux et détente/rêverie. Mais dès la pleine Lune du 21 janvier, l’intensité des enjeux ne sera plus « tenable », il faudra trouver des réponses, des issues
    Sur le fond, elle se présente donc comme assez éruptive. Mais avant d’aborder ce fond, voyons à plus petite échelle.

    A nos « échelles » : de puissantes et généreuses dynamiques socio-relationnelles
    A nos « petits » niveaux socio-relationnels, il est probable que l’intensité de cette pleine Lune soit chaleureuse et qu’elle souffle une ambiance chanceuse, joyeuse et généreuse sur les échanges et les activités sociales, et qu’elle relance positivement les affaires (nouveaux élans et nouvelles portes socio-financières ou socio-relationnelles)…. Malgré les probables tensions ou disruptions à échelle plus large, il sera judicieux d’en profiter.

    De puissantes dynamiques sociales et/ou socio-professionnelles, nous offriront probablement d’agir de manière tout à la fois stratégique et structurée. Même blocages et retards (probables) pourront être utilisés pour faire avancer, faire réussir, donner forme et concrétiser certains projets et certaines ambitions… : les ambitions professionnelles et ou sociales dont janvier 2018 avait vu les toutes première pousses ; les ambitions de pouvoir, de statut ou de poste lancées début avril 18 ; de nouvelles ambitions financières (dans la suite de celles déployée depuis début novembre 2017, dont les premiers résultats de fin avril ont pu susciter de fortes réorientations à partir de juin 18) ; les ambitions amoureuses ou amicales issues des renouveaux relationnels de l’automne 2017, et des caps de fin février, mi juin et mi septembre 18

    Quelques petites indications bonus : on aura pour cela chance et souplesse le (autour du) 22,  de la « com » surprenante le 23, un peu de flou le 24, force et vision le 25, de l’habileté avec les problèmes le 27, quelques tensions à passer le 29, ouvrant une nouvelle pêche intellectuelle et verbale le 30 janvier, beaucoup, beaucoup de choses à gérer vers les 02 et 03 février, avant la nouvelle lune suivante (04 février).

    La chair comme révélateur du degré de détox du pouvoir…
    Cela posé, revenons à la dimension éruptive de la pleine Lune du 21 janvier 19. Elle pourra être créative ou réactive à proportion des maturations et « détox »  que les uns et les autres auront opérées ou pas sur les questions de pouvoir au cours de la première quinzaine.

    Or, l’éclipse du 21 va nous montrer ou plutôt nous faire sentir l’impact de tes/mes/nos/leurs manières de structurer et de légitimer l’ordre public, et d’exercer le pouvoir et l’autorité, au travers les chairs (corps individuels, corps sociaux, nature) et les identités singulières (personnelles et sociales). Ce pour le meilleur (santé, bien-être, sécurité), ou le pire (maladie, mal être, précarité…).

    Plus les pouvoirs en place (en moi/toi/nous/ils : surmoi, orgueil, image irréprochable de soi, besoin d’être le chef, ou de maintenir le contrôle pour ne pas être démasqué, etc) ou dans le monde (« grandes entités collectives » : consortiums, banques, mafias, Etats, institutions, fondations…), auront refusé la détox, plus les « chairs » en feront les frais : répressions politiques ou économiques sanglantes, catastrophes techniques, épidémies, somatisations…. Et idem avec les identités singulières. Les pouvoirs non détoxifiés pourraient bien se chercher des boucs émissaires.

    Au contraire, plus ces pouvoirs auront accepté (première quinzaine)  et accepteront (seconde quinzaine) de voir quels « dessous » - factuels ou inconscients - les « tenaient » et accepté leur détox, plus les « chairs » et les individualités en bénéficieront (decorsetage institutionnel, économique et politique, protections, guérisons….).

    Erruptivités pour le meilleur et pour le pire
    « Uranisée » à toutes les échelles, cette pleine Lune va de toute façon exiger du changement, et vite.
    Aussi de deux choses l’une : soit  les pouvoirs auxquels nous avons ou auront à faire (des égos personnels ou collectifs, des grandes ou petites mafias locales, des instances dirigeante de ceci ou cela, etc) seront « sains » (résilients, porteurs de vie, ouverts), soit non (destructeurs, figés, fermés).

    Si ces pouvoirs sont stérilement coercitifs, s’ils la jouent « je t’écrase », s’ils choisissent le mensonge et la manipulation, etc., si leur impact est destructeur pour les chairs, ils pourraient bien activer des forces martiales incontrôlables. Qu’elles se traduisent par des révoltes aussi surprenantes et imprévisibles que radicales (parce que spontanées), ou par des rébellions structurées, la violence est probable. A moins que cela ne se traduise par des accidents dramatiques, ou des inflammations…Ou des violences purement institutionnelles «invisibles »....
    Mais attention avec Uranus : révolte de qui ou quoi ? De ceux qui ont le pouvoir ou de ceux qui le leur conteste ?

    Il se peut aussi que ces pouvoirs basculent vers de la résilience, qu’ils acceptent de se laisser réorienter par le vivant (les « chairs ») et se régénèrent en offrant leur soutien à telle ou telle autre proposition de changement, qu’on assiste à des volte-face positives et que tout ceci génère une ambiance des plus créatives où chacun pourra mettre sa singularité au service d’un renouveau à venir…

    En conclusion : graines d’avenir
    Ce n’est pas parce que cette pleine Lune va jouer sur le mode « ça ne prévient pas ça arrive », qu’elle ne pourra avoir d’impact de long terme. Au contraire, vu que sa fulgurance réactive le remaniement de long terme des rapports entre Liberté(s) et Pouvoirs(s) qui travaille le monde depuis 2015 (voir seconde partie).

    Aussi soyons attentifs car ces fulgurances pourront nous donner un avant goût du grand tournant mondial qui, en préparation depuis mai 2018, commencera à imposer une nouvelle gestion des moyens dès le début de mars 2019, dans la foulée des « libérations » de 2011 (article général ici et ciblé médias au sens large : ici)

    A bon entendeur… !

    ***

    Signes impliqués
    Concerne 
    : l'énergie du Capricorne

    Bouscule : celles du Bélier et de la Balance et, plus consciemment, du Cancer
    Eclaire : celles du Taureau et de la Vierge
    Soutient : celles du Scorpion et des Poissons

    La pleine Lune met le pied dans l’axe Lion-Verseau

    ***

    Suivi (revue de presse)

    Années 60
    10/01/19 : Lune : première historique mondiale, un module spatial - chinois -  s'est posé sur la face cachée de la Lune le 03 janvier 2019ici / blvd Voltaire

    Pouvoir /institutions
    07/01/19 : Gilets jaunes / France-talie : le gouvernement italien soutient les gilets jaunes : ici/ sputnik
    +07/01/19 : / femmes : des marches de femmes Gilets jaunes dans toute la France : ici / Figaro
    + 07/ 01 / 19 : RIC : débat E. Chouard / B. Matthieu : vidéo / RT-Taddéi
    + 08/01/19 : Antifas : des "antifascistes" s'en prennent aux gilets jaunes à Bordeaux ou manifestaient plusieurs milliers de personnes : ici / infos Bordeaux
    + 08/01/19 : Durcissement : E. Philippe durcit le ton contre les casseurs... ici / Figaro (il faut lire les commentaires !) + avec création d'un fichier recensant les "casseurs" pour leur interdire les manifsici / Figaro
    + 10/01/19 : Maroc- Gilets jaunes : des centaines de commerçant en gilets jaunes protestent : ici / RT
    + 10/01/19 : un site qui expose d'intéressantes vidéos sur les manifs dont la fameuse du 22/12 où un policier sort son flingue : ce qui a été diffusé sur les grandes chaînes était tronqué. Tout avait commencé par l'envoi non justifié de grenades de désencerclement... + vidéo de sa journaliste qui balance tout sur la violence policière
    + 10/01/19 : Discours clair, limpide, intelligent d'un porte-parole Gilets jaunes, pour une fois non interrompu / attaqué/ dévoyé par la télé qui l'invite : vidéo / PNtv
    + 13/01/19 : manifs déclarées : pour rassurer les gens que les violences policières peuvent effrayer et prendre le gouvernement au mot, passage à des manifs déclarées + critique débat et gouv : ici / RT
    + 13/01/19 : Avocat de C.Dettinger (boxeur) : un procès important... Il y a une répression sur tout le territoire. On est dans du jamais vu en France. A côté, 68 c'est de la petite bière : vidéo
    + 13/01/19 : solidarité, communion : paroles de gilets jaunes : vidéo
    + 15/01/19 : petits commerçants : "Les gilets jaunes se trompent de cible". Les petits patrons tirent la sonnette d'alarme " + vidéo d'Eric Drouet qui doit se protégerici / Figaro
    + 19/01/19 : parole de policier : ici / Point
    + 19/01/19 : La mise en garde des maires à Macron : article + vidéo (on dirait que le vent tourne dans les médias) : ici / Figaro + Pendant ce temps là les gilets jaunes sont arrêtés par les forces de l'ordre. Macron veut-il recréer le consensus avec les élus et non avec les électeurs ?.... ici / Figaro
    + 19/01/19 : Etude sociologique :   le mvt des gilets jaunes = "donner une unité (...) à des franges de la société ignorées le plus souvent et disparates" = du pur Neptune dont Astropopote avait dit en novembre qu'il serait à l'origine d'une mutation de nos sociétés... ici / Figaro

    09/01/19 : France : les surveillants de prison commencent à réclamer augmentations, effectifs et armes  : ici / FIgaro

    11/01/10 : France- grand-débat : les maires se désolidarisent du gouvernementici / Valeurs
    +
    15/01/19 : le grand débat, mode d'emploi ici /Figaro
    + 16/01/19 : Le site du grand débat
    + 19/01/19 : un maire raconte le pseudo débat de Souilhac entre maires et Macron (les contrôles de police en amont, la présence d'un ministre, le intervenants choisis par les préfets), en dénonce l'enfumage, le blabla, et montre que Macron, en fait en campagne pour les européennes (ou ?) avec les moyens de l'Etat, ne changera pas de cap, et invite tout le monde à résister: vidéo

    15/01/19 : France- Président : les grandes lignes de la lettre d'E. Macron aux français : ici / Figaro
    15/01/19 : France-leaders : pour cette lunaison centrée sur le pouvoir, le Figaro sort les 10 citations de historiques de grands leaders à connaitre ! ici / Figaro
    16/01/19 : France - natalité : 4eme année consécutive de baisse : ici / Figaro
    17/01/19 : France : un passionnant point de situation Thinkerview avec J. Sapir / O. Berruyer / O Delamarche (dont petit rappel sur la crise monétaire de 1992 vers 1h14 'et le choix politique qui a été fait...): vidéo
    19/01/19 : France -Occident : "Nous sommes entrés dans une ère de propagande totale" , depuis 1906 dans les démocraties libérales puis en 2003 avec le dévoilement du mensonge / Irak, et à fond avec les "bulles informationnelles" exploitées par les réseaux sociaux et plateformes vidéo :  ici / Point
    19/01/19 : France- forces de l'ordre : un policier explique les raisons hiérarchiques de la violence (gestion de la foule, aveuglement du fait de perte des renseignements généraux....) + nombre de suicides croissant dans la police > les familles qui veulent porter plainte sous pression = mise en cause du gouvernement + demande de démission de Castaner : vidéo

    Ailleurs
    07/01/19 : Etats-Unis : rare, 2 responsables ont refusé un des postes les plus prestigieux de l'administration américaine, la direction du Pentagone : ici / Sputnik
    09/01/19 : Thaïlande / Arabie saoudite : une jeune saoudienne se barricade dans son hôtel à Bangkok et demande l'aide du commissariat d'aide aux réfugiés de l'ONUici / FIgaro
    09/01/19 : Malaisie : une première depuis 1957, le très apprécié roi Muhammad V vient d'abdiquer (6 janvier) après 2 ans de règne : ici / Figaro
    09/01/19 : Banque mondiale : démission surprise de son président (dont le mandat allait jusqu'en 2022) ici / Figaro
    09/01/19 : Gabon : Putsh manqué. Les militaires qui ont appelé la population au soulèvement ont été arrêtésici / Figaro
    10/01/19 : Etats-Unis -Shutdown : Trump claque la porte des négociations. On s'approche de la durée record ( 21 jours) de 1995-9
    6 : ici / Figaro
    10/01/19 : Maroc- Gilets jaunes : des centaines de commerçant en gilets jaunes protestent : ici / RT
    13/01/19 : Gilets jaunes / international : les peuples de 22 pays adoptent les gilets jaunes : ici / RT

    15/01/19 : Angleterre-Brexit : Voici ce qui a été approuvé par l'U.E : ici / Figaro
    + 15/01/19 : "Back stop" ou le "problème" Irlande : le point épineux de la frontière entre l'Irlande du Nord et la république d'Irlande ! Ici / Figaro
    + 16/01/19 : rejet de l'accord par la chambre des communes : résultat, vers un Brexit sans accord (retour à l'indépendance le 29 mars 19) ou un report de plus : ici / figaro
    + 20/01/19 : commentaire de F. Asselineauvidéo /Upr

    16/01/19 : Venezuela : investiture de N Maduro pour son 2eme mandat, dans le calme. Incroyable pour le discours dominant / ici / réseau international

    Archéologie (un des traits du mois)
    5/01/19 : Algérie : les 13 djeddars (sortes de pyramides) de Frenda, vieux de 16 siècles... ici / Figaro
    15/01/19 : Espagne- : un garçon disparu après une chute dans un puits de 100 mètres de profondeur : ici /
    Figaro

    ***


    (Cartes pour Paris et degrés symboliques offerts par astromail)

    Nouvelle lune: 06 janvier 2019 – Eclipse de soleil NS : 16 ° Capricorne : conjonction large Jupiter (9°), carré décroissant Mars- Neptune (2°)
    Premier quartier : 14 /  01 / 19
    Pleine lune : 21 Janvier 19 – Eclipse de Lune : 1° Verseau / 1° Lion (lune) : Soleil conjonction large Saturne (10°), trigone décroissant Uranus (2°)
    Dernier quartier : 27 / 01 /19

    Cette lunaison enveloppe : le retour temporaire d’Uranus en Bélier (le 06/11) après son entrée en Taureau du 15 mai 18, le sesquicarré décroissant Jupiter-Uranus du 09 janvier,  carré décroissant Jupiter-Neptune du 13 janvier, le demi-carré décroissant Jupiter- Pluton du 29 novembre, le sextil décroissant Saturne-Neptune du 31/01..

     

     

    « 2017, année bascule (première partie)

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Fabienne
    Lundi 7 Janvier à 15:32

    Meilleurs Voeux à vous ! et encore merci pour toutes ces analyses tellement perspicaces et éclairantes.

    Si je fais le parallèle avec ce que je vis, j'essaie d'y voir un espoir... A suivre...

    Bien cordialement

    Fabienne

    2
    Lundi 7 Janvier à 17:53

    Bonjour Fabienne,

    Meilleurs voeux à vous aussi.

    C'est vrai que la configuration de fond de ce mois est particulièrement... spéciale !
    Et dure.

    Mais la lunaison a aussi un côté lumineux et porteur !
    Donc, oui, il y a de l'espoir !

    Merci pour vos fidèles commentaires en tout cas.

    Amitiés

    AP

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :