Cycles lunaires 2022

Lunaison du 30 avril au 29 mai 2022

Nouvelle lune du 30 avril 2022 – 11°Taureau –  20h29 GMT
Tous droits réservés : merci de citer vos sources.

De la liberté et de ses moyens
(Brouillards, enchantements, réparations, à bras le corps et transmutations)

 

Remarques préalables :
Données techniques en bas de page. Suivi (revue de presse) juste avant.
+ Les cycles jouent à différentes échelles (perso, locale, nationale, mondiale), on ne peut savoir à l’avance s’ils se traduiront pour le meilleur ou pour le pire, et ils peuvent « répartir » géographiquement leurs effets. Afin d’alléger les textes et le travail qu’ils exigent, je vais désormais inviter mes lecteurs à plus envisager ces trois points eux-mêmes.
+ Cartes du ciel (pour Paris) et degrés symboliques (cf en fin de texte) sont fournis par Astromail.

***

Chers lecteurs que je ne connais pas,
si mon travail vous intéresse auriez-vous l’amabilité de le “poucer”. Merci !
(en fin de page ou directement sur la page du blog où il est facile de « poucer » plusieurs articles…)

***

La lunaison en deux mots

Bien qu’à première vue, sa première quinzaine se présente comme quasiment libre de tensions – ce qui devrait nous accorder répit, fluidité et « évidence » dans nombre de nos initiatives –, cette lunaison va tout du long, nous mettre intensément aux prises avec les ombres de la/ les libertés, l’usage que les uns, les autres et le monde en ont fait ou pas (depuis 1988, 2011, 2018-19), et les moyens de l’être – ou leur défaut

En première quinzaine, cœurs, valeurs et sens des « biens » (sociaux, moraux, juridiques, monétaires…) puis (seconde quinzaine) combativités, dynamismes et capacités d’action seront « pris » dans  les « fins de » (mondiale, sociales, pro, idéologiques) en cours, autant qu’ils en seront les vecteurs ! De quoi réparer bien des choses, sortir de certaines ornières, en s’ouvrant à d’autres réseaux socio-relationnels, financiers, idéologiques, organisationnels, mystiques, pour un avenir plus doux et plus inclusif… A moins qu’on ne préfère « la vie si », les illusions et autres enfumages de la conscience…

***

Cadrage cyclique du mois
(on peut passer… ou pas…)

La liberté en question
Cette lunaison va tous nous mettre aux prises avec la question de la liberté et des moyens que nous avons – ou pas – de l’être ! Notamment avec ce que nous en avons fait ou pas depuis depuis 1988 (premiers résultats depuis novembre 2008 et juillet 2010, voir brièvement ici-, lié aux forces dites de droite et aux Etats-Unis), 2011(articles AP : ici+ ici), et plus concrètement 2019 (article AP : ici)

Elle va le faire avec d’autant plus d’intensité que l’éclipse de Soleil du 30 avril puis celle – lunaire – du 16 mai 2022 s’en mêlent étroitement ce qui devrait à toutes échelles purger ce domaine de nombre de ses ombres et de ses torts

Transitions
Or, en même temps, nos désirs, nos cœurs et notre sens des biens (valeurs), vont être pris dans les fins de en cours et s’en faire les vecteurs pour le meilleur (ouverture, unité, paix) ou pour le pire (illusions, enfumages, fuites du réel, déni, corruption), au travers de nombreux petits cycles (nouveaux ou récents).
Cela va activer et être activé par la « fin de » mondiale de ce qui s’est assemblé/unifié depuis 1861(voire 1847) – fin qui va de 2012 à 2025 / article AP : ici) et la « fin » des renouveaux sociaux (juridiques, pro…. ) initiés depuis janvier 2011 (cycle jupitérien de 12 ans – article AP ici) qui va du 29 décembre 2021 au 10 mai 22, voire janvier 2023)Deux « fins de », elles-mêmes « portées » et « exprimées » par le nouveau cycle socio-historique de 12-13 ans commencé le 12 avril 2022 dont la vertu est « d’élargir » (pour le meilleur ou pour le pire), les alliances qui animent les sociétés civiles (comme fin 2009)[i]
De quoi encourager des réorientations.

Débuts de en transition…
D’autant qu’à partir du 10 mai 2022, un cycle de développement socio-pro-idéologique de 12 ans (comme en 2010-11)[ii] va redémarrer (mais d’un seul pied si l’on peut dire, il n’y mettra les deux qu’ à partir de janvier 2023). Vu le contexte chaotique de la transition que nous vivons (cf article AP 2020- 2026 Emergence chaotique d’un autre monde: ici), il ne faut, bien sûr, pas trop s’illusionner sur la force des renouveaux pro, sociaux, socio-relationnels, idéologiques, organisationnels ou de coopération auxquels ce nouveau cycle pourra présider. Mais il pourra donner quelque idée des renouveaux qui commenceront à émerger en 2025- 26, ou en donner de premières impulsions, et nous redonner de l’énergie !

***

La lunaison plus en détail

Même si, d’un certain côté, nous y serons comme « portés » par divers redémarrages cycliques (et l’énergie printanière qui va avec), cette lunaison sera, en même temps émotionnellement exigeante, avide de liberté « vraie », avide d’en retrouver des expressions lumineuses, en tension avec ses anciennes « structures » et l’excès ou le défaut de moyens pour l’exercer, à même de réparer et consoler certaines histoires autant que désireuse de s’extraire des ornières du passé et de ce qui est en train de s’écrouler…

I – Intenses à bras le corps avec la liberté et ses ombres
Les « à bras le corps » (première quinzaine) et les face-à-face critiques (seconde quinzaine) au travers desquels nous allons tous être invités à te/me/nous/les purger des ombres liées à la liberté, à ses moyens (ou à leur absence) et à ses « tuteurs » institutionnels, politiques et moraux, s’annoncent assez intenses (heureusement, nous y avons été préparés le mois dernier [iii]).

Dans l’orbe des fumées toxiques…
L’éclipse solaire du 30 avril va soumettre les forces destructrices ou auto-destructrices liées à nos besoins vitaux (nourriture, abri, sécurité, hygiène…) à notre rapport au vivant, à notre besoin de beauté, de qualité et de sensualité, à la lumière. En première quinzaine, toutes les forces égotiques qui en nous et/ou autour de nous veulent s’approprier – sans contraintes ! – les biens et les gens ou imposer leur liberté aux autres, vont être jetées au feu de la conscience (tout comme celles voulant qu’on se laisse dépouiller ou imposer des volontés étrangères pour « plaire » à tel pouvoir, ou se punir soi-même et même certains attachements sensoriels).

Dans un premier temps, ces forces (égoïsmes, opportunismes, avidités, inconsciences, peurs, rancoeurs, jalousies, désirs de vengeance, soumissions…) vont, tels les nuages de fumée générés par des branchages verts au contact du feu, en éclipser la lumière ! On peut s’attendre à vivre des remontées parfois fulgurantes de souvenirs, de bouffées émotionnelles ou d’états psycho-somatiques (en lien avec : vol, triche, abus, perte, pénurie, jalousie, envie, trauma vital, enfermement, accidents, vue, audition, toucher, odorat…), parfois provoquées par des problèmes matériels et/ou de liberté, et/ou de grosses surprises (parfois cocasses…) dans ces domaines.
Idem sur le plan collectif : il se peut que des scandales de corruption, de fric, d’empoisonnement, d’abus de liberté cherchent à sortir et ce faisant suscitent de gros (mais à terme vains) enfumages de com et autres tours de vis pour l’empêcher.

Transmuter et faire peau neuve
Objectif de ces « jeter au feu» : transmutation des forces destructrices cachées relatives au ressources (nature et autres « biens ») et à la liberté.
Chacun aura le choix de les transmuter pour lui-même – et du même coup pour le monde : cf le colibri[iv] – ou de les répandre en les projetant sur les autres à coup de « ce n’est pas moi, c’est de ta faute, je n’y suis pour rien, c’est normal tout le monde le fait, et autres tentatives d’étouffement (ou d’achat de silence !)… »

La clef pour transmuter ? Ecouter ce que ces bouffées toxiques ont à nous dire, les contenir, les prendre en soi (sens du mot comprendre !) et prendre sur soi… et tant pis si, dans un premier temps, c’est suffocant, lourd ou émotionnellement pénible.
Car ainsi accueillies et embrassées ces forces, leur toxicité et leurs « raisons » pourront peu à peu devenir « claires » (et leur poids se dissiper) et, clairement à partir de l’éclipse de lune du 16 mai, être «vues » pour ce qu’elles sont, mises en lumière et transmutées…

Questions (qu’il sera plus facile de creuser à partir du 10 qui intériorise les forces mentales et donc la “com” et peut ralentir le commerce) : je veux être libre de quoi faire ? Est- ce une liberté « pour » (créatrice) ou une liberté « contre » (défensive) ? De qui ou quoi au juste est-ce la liberté : celle de mon, de ton ou de leur égo et des forces inconscientes qui les manipulent  ? De ma, de ta ou de leur conscience ? Des prédateurs ? De tout le monde ? D’ailleurs qui a les moyens d’être libre : certains, tous ? Pourquoi ? Quels moyens et quels « biens » (au sens large : en France, la liberté, l’égalité et la fraternité sont des biens collectifs) permettent d’être libres, quels moyens et quels « biens » sont, au contraire, susceptibles d’aliéner ? A partir de quoi arbitrer liberté et moyens ? Les ermites qui vivent de rien ne sont-ils pas plus libres que les princesses couvertes de diamants dont la vie est plus que normée ? Etc.

Révoltes, initiatives concrètes fulgurantes, tourner de talons intempestifs (ou « froids » en seconde quinzaine), rages, audaces, piques d’humour libérateur ou fous rires nerveux seront possibles dans ce passage, au terme duquel on aura (peut-être) fait peau neuve relativement à la liberté et à la gestion de nos « biens » et de nos partages (j’y reviens).

II- Elans affectifs, financiers, martiaux, esthétiques ancrés « fins de »
Le caractère potentiellement explosif de ces processus de purge et de transmutation va être tempéré par les « fins de » en cours et tout ce qu’elles peuvent véhiculer d’effondrements, d’écroulements, de ruines, de drames collectifs, de pertes de repères, de stabilité et d’abri, autant que d’humanité, d’entraide, d’ouverture et de solidarité, de paix et de foi – en un mot fort galvaudé : damour  – et de capacité à réparer, consoler et vibrer ou rêver ensemble.

Renouveau /élargissement des investissements socio-relationnels
Avec la nouvelle lune du 30 avril, commence un petit cycle d’investissements socio-affectifs (relationnels, sociaux, idéologiques, esthétiques… ) d’environ un an, qui, ancré dans les soifs d’infini, va tout à la fois activer à son échelle les « fins de » mondiale et sociale en cours, et s’en faire le relais. Gage, dans le domaine socio-pro et idéologique, de détente, d’optimisme, d’ouverture et de cordiales convergences d’intérêts, ce petit cycle pourra nous ouvrir – et de façon dynamique dès le 03 mai – de nouveaux, généreux et chaleureux horizons socio-relationnels, esthétiques et/ou financiers enveloppés de féérie – belle rencontres possibles ! – ou, tout aussi bien, nous entrainer dans des projets irréalistes bien que fort enthousiasmants ou de vastes fumisteries.

Renouveau /élargissement des conquêtes socio-pro-idéologiques (au sens large)
De même, après la pleine Lune du 16 mai – le 18 –, un nouveau cycle de conquêtes socio-pro-idéologiques d’environ 2 ans rejoint à son tour les « fins de » en cours, entrainant avec lui les forces martiales dans lentre deux eaux général que nous traversons, avec ce qu’il suppose de fatigue, de ruines, de réouverture et de solidarité, mais aussi de confusions, de manipulations et d’illusions (positives ou négatives)…

Au mieux nos combativités seront donc amenées à défendre et/ou restaurer la paix, l’unité et l’inclusivité (ne laisser personne sur le bord du chemin, les soignants suspendus par exemple, ou créer des ambiances enchanteresses…) ; au pire elles se perdront dans le brouillard des confusions, des illusions, des manipulations, des corruptions et autres « après-moi le déluge » qui accompagnent les périodes entre-deux-eaux.

Idem à échelles collectives avec les forces martiales, les soifs d’unité (mais de qui avec qui, de quoi avec quoi ?) et les grands organismes (OMC, ONU, Etats, éducation, législation…).

Nouveau cycle socio (pro et idéologique) de 12 ans…
A cette échelle un choix au mieux/ au pire d’autant plus important que le 10 mai 22 lance un tout nouveau cycle de développement socio-pro et idéologique de 12 ans, dont la force conquérante (et martiale !) sera toutefois tempérée et/ou floutée par celui du 12 avril 22 axé sur l’élargissement et l’ouverture (cf lunaison précédente). Difficile donc d’en interpréter le paradoxe.

Quoi qu’il en soit à toutes échelles – nôtres incluses – autant y semer de bonnes choses ! Plus on transmutera au cours de ce mois nos ombres liberté et moyens, plus les nouveaux élans et projets sociaux et/ou pro seront ajustés à notre vérité, meilleurs ils seront pour nous… Et – cqfd-  plus on sera nombreux à s’être clarifiés, moins ce cycle risquera d’exciter de forces martiales aveugles (au long cours donc), ou de confusion…

III- Adoucir
Si d’un certain côté, cette lunaison va nous permettre (petites échelles) de lancer de nouvelles choses, il est probable que ce sera de manière plutôt « douce » : y aller sans trop se brusquer ou trop brusquer les choses. Y aller en s’autorisant des moments de détente partagée, de repos (y inclus du guerrier ! ) et d’émerveillement.

Vibrer à l’unisson
Car, que les ouvertures (relationnelles, sociales, esthétiques, mystiques….) associées à ces cycles viennent en réponse (entraide, solidarité, projets « salvateurs »…) à des crises (financière, socio-relationnelle, idéologique, martiale…)[v], à des créations/élans artistiques (musique, danse, poésie, cinéma et autres arts « en mouvement ») ou mystiques (prières collectives, marches aux bougies…), elles nous feront vibrer à l’unisson de plus vaste que nous et seront, pour chacun, source de douceur, d’apaisement et d’enchantements – parfois de nostalgie. Même les ouvertures provoquées par des fuites du réel (alcool, drogue, fiction), ou des « d’enfumages » délibérés (mensonges politiques, propagandes…) pourront l’être ! De quoi vivre et /ou partager des moments « choraux » unifiants et ressourçants, voire merveilleux – y inclus au sein des combats à mener. (Certains résistants ont eu la nostalgie des années de guerre à cause de l’intense fraternité entre eux…Et quid du facteur « aide aux populations » que peuvent apporter les armées ?…)

Faciliter les « prendre sur soi » et les guérisons psycho-relationnelles
De quoi nous donner des bras (y inclus ceux de la nature, des arbres, des océans, des coucher de soleil…), des cœurs et le courage à même d’adoucir les «prendre sur soi » nécessaires à la transmutation des ombres abordée plus haut : de quoi « ramollir » les nœuds durs des égos (avidité, possessivité, jalousies, peurs de manquer, besoin de dominer, de contrôler, de ne rien devoir à personne, que sais-je ?) et apprivoiser ce qui, en chacun, (se) condamne au lieu de laisser la conscience éclairer et transformer ses obscurités. De quoi faire sortir les pleurs et les cris enfouis sous les traumas, les blessures, les erreurs et les colères rentrées ! De quoi se laisser guérir et/ou se laisser émerveiller, notamment par la vastitude (du ciel étoilé, de l’océan, de l’humanité commune de l’homme).
(Evidemment cela pourrait aussi donner des drogues et des artefacts pour fuir le réel, dans des univers bisounours fictifs, ou dans les faux lendemains qui chantent et les bons sentiments orchestrés à des fins obscures par les grands prédateurs sociaux que les époques flottantes encouragent !)…

IV- Se réorienter
Comme vu plus haut, à partir de l’éclipse de Lune du 16 mai, les ombres liées aux ressources et à la liberté que nous aurons accepté d’embrasser (première quinzaine), pleinement mises en lumière, perdront leur emprise (transmutation).

Or l’enjeu de ces libérations sera : « Voir » – en vérité ! – quelle place et quel pouvoir (moyen) la liberté a (ou pas ! Et de faire quoi ?) en nous et autour de nous et de se réorienter à partir de cette clairvoyance !
Quoi de plus important que ce « clair-voir » dans ce temps entre chien et loup que nous traversons ? Car une fois «décillés » on ne laisse plus les ombres décider, on ne fait pas les mêmes choix, on ne va pas vers les mêmes gens, on n’achète pas les mêmes choses, etc…

Les enjeux engagent notre responsabilité et la marche de l’histoire
Cet enjeu ne concernera pas que nous !  Opposant le duo liberté /moyens à l’union fait la force, la pleine Lune va nous poser un certain nombre de questions allant de nos petites échelles aux échelles institutionnelles et politiques.

Elle va nous faire éprouver, à nos petites échelles, la nécessité de remettre en question ce que les sociétés et les Etats ont édifié avec la liberté (ou sans elle, ou seulement pour certaines catégories, etc.) depuis 1988 – notamment du point de vue institutionnel, politique ou moral. (Quel impact ces forces institutionnelles et politiques, et ces mentalités établies, ont-elles sur ma/ta/nos/leur vie d’aujourd’hui ? )

Elle va le faire au travers d’une série d’interrogations pratiques. Comment concilier indépendance matérielle (liberté/moyens) et engagement relationnel (unité, solidarité et entraide) – entre toi et moi, comme entre nations et organisations internationales ? Avec quelle liberté et/ou non-liberté avons-nous géré et gérons nos « biens » matériels et relationnels ? Comment l’union peut-elle faire la force si on ne partage pas, ne s’engage pas matériellement… ? Comment partager et/ou donner sans « endetter » et prendre insidieusement le pouvoir ? Comment accepter don, argent, aide ou main tendue sans se sentir redevable ou « pauvre » ? Etc ;

Qui ou quoi pourra arbitrer ces tensions ?
1) Les structures, les cadres et les autorités en place (dont nos gendarmes et juges intérieurs : transmutés ou pas ?) ; 2) Les pouvoirs obscurs (mafias, oligarchies) qui sont derrière (dont nos névroses : transmutées ou pas ?) ;. 3) Les forces socio-martiales rassemblées pour la paix, l’unification et l’inclusivité de ce mois (et nos croyances infondées et nos illusions : transmutées ou pas ?) !

Chacune à leur façon, ces trois passerelles exigeront, pour être efficaces, que l’on lâche des revendications émotionnelles aveugles – d’où l’importance pour soi et le monde d’avoir accepté les transmutations et les purges proposées en première quinzaine !

En guise de conclusion
Les monomères des petits cycles ci-dessus – «Une cassandre échevelée parcourt les rues de la capitale tandis que dans un temple un prêtre prédit l’avenir.» (pour le cycle du 30 avril – 28° Poissons : ici), et  « «Un homme lance des pierres. A côté de lui, une épée à laquelle est suspendue une couronne princière.» (pour le cycle du 18 mai – 25° Poissons :  ici) confirment les deux tendances possibles du mois : « réenchanter  l’avenir », l’élever et l’annoblir ; ou l’affoler, « l’enfumer » et le rabaisser… Ou un peu des deux, ou réenchanter ici et enfumer la-bas.

A nous de voir…

***

Signes impliqués
Concerne : l’énergie du Taureau
Bouscule : celles du Lion et du Verseau et, plus consciemment, du Scorpion
Eclaire : celles de la Vierge et du Capricorne
Soutient : celles du Cancer et des Poissons

***

Suivi (revue de presse)

La liberté en question
02/05/22 : Davos- Russie : la Russie exclue du camp des oligarques de Davos dont le président K Schawb avait fièrement expliqué qu’il avait infiltré nombre de gouvernements dont celui de Macron et de Trudeau pour y imposer leur agenda mondialiste et transhumaniste : ici / 20′
04/05/22 / Shangaî toujours confinée : ben non, ce n’était pas du complotisme : 25 millions de gens sont bel et bien confinés à Shangai depuis un mois. Du coup “passeurs” (pour traverser la rue) et autres trafics fleurissent : ici / Figaro – A
04/05/22 / Italie-guerre Ukraine-Russie : ni l’Ukraine, ni la Russie ne faisant partie de l’Otan, les généraux se soulèvent contre la participation de l’Italie à la guerre : ici / RI²
09/05/22 / Agenda 2030 : l’ONU et le WEF (Word économic forum – Davos) signent un accord pour accélérer l’Agenda 2030 et sa Grande Réinitialisation du monde, soit sa réorganisation mondialiste et transhumaniste sans l’accord démocratique de qui que ce soit : ici / Anguille sous roche

19/05/22 France- Pouvoir : Macron est un algorithme (à partir de 26′)… vidéo /Sud radio-Bercoff

Les “biens” en question
02/05/22 /pénuries alimentaires : les pénuries alimentaires commencent à pointer leur nez. Plusieurs causes : ici /BFM

04/05/22 /France-économie : l’horizon s’assombrit (ha bon ?) : ici / les échos
+11/05/22/ France -armée : près de 44 millions d’euros pour 16 cabinets de conseil – contrats jusque 2025 –  la aussi : ici / Capital. A quoi ça sert ? “conseil en matière de frais de déplacement et de politique de voyage” pour 13,5 millions d’euros.” lol

Santé
04/05/22 / Ces “patients” qui créent des variants Covid : les patients immunodéprimés à l’origine de nouveaux variants (sachant  que les injections répétées immunodépriment les gens…) ici / La Dépêche
09/05/22 / Effets secondaires des injections expérimentales dévoilées officiellement  : dont arrêts cardiaques, etc… Vidéo /Henrion-Caude + ici (Saker) : Hépatites autoimmunes sévères

19/05/22 / France – injections : 7 doses de dits “vaccins”, soit d’injections expérimentales en phase d’essai sont déjà prévues (et avant le pass) par le pouvoir, c’est officiel…9 doses par an pour quelque chose qui ne protège ni de l’infection, ni de la contagion vidéo / tmpp – Castaldi

Paix ?
0905/22 Va-t-en guerre : les “dirigeants” occidentaux font tout pour qu’une déflagration mondiale se produise… Ignorance des enfants, anesthésie des toxicos, folie des fanatiques ? vidéo / Antipresse

19/05/22 : Prisonniers russes torturés : Le Monde (ce grand censeur de factualités non conformes),  valide les vidéos (tournées du 21 au 26 mars) montrant des volontaires ukrainiens torturant des prisonniers russes et l’exaspération de la population ukrainienne : vidéo et texte / (Le Monde)

 

***

 

Données techniques (Cartes pour Paris et degrés Janduz/ Hitschler offerts par astromail)
Nouvelle lune: 01 avril  2022 – éclipsée : 11° Taureau– 20h29 GMT
«Un roi assis sur son trône au milieu de grandes richesses. A ses côtés, un corbeau lui fixe un regard plein d’envie.»
Premier quartier : 09/05/ 22
Pleine lune : 16 mai 2022 – éclipsée:  26°Taureau / 26° Scorpion (lune)
Soleil/ Base : «Une femme blonde cueille des fleurs dans les champs, un enfant à ses côtés. Au bout du chemin, un homme bienfaisant leur tend la main pour les aider à franchir la rivière un gué.» + Lune / Miroir : «Un homme nageant dans l’océan démonté.»
Dernier quartier : 22/04/22

Cette lunaison enveloppe : l’ancrage ( 24 décembre 2021) du cycle de 45 ans Saturne-Uranus de 1988, dans sa phase de conclusion (suite des 17 février 2021 et  14 juin 2021/ carré décroissant), la conjonction Jupiter – Neptune en Poissons le 12 avril 22, l’entrée (temporaire) de Jupiter en Bélier le 10 avril 22 (après son entrée en Poissons le 29 décembre), l’entrée du Nœud Nord en Taureau (vers le 19 janvier), la conjonction Vénus-Mars du 06 mars 22 en Verseau (suite de celle du 16 février 22 en Capricorne…)+ 1 sextil décroissant Jupiter-Pluton ( 3 mai), 1 demi-carré Jupiter- Uranus (11 mai) et 2 semi sextils décroissants Saturne – Neptune (17 et 31 mai 22

_______________________

[i] Cf article AP : ici  – sachant que le contexte cyclique est différent aujourd’hui bien sûr.

[ii] Cf article AP : ici – – sachant que le contexte cyclique est différent aujourd’hui bien sûr.

[iii] En effet, nous avons été préparés à ces purges par les « chocs » de conscience qui, le mois dernier, nous ont poussés à nous libérer de façons obsolètes, non viables ou enfermantes de voir, penser et dire notre relation à l’avoir, au bon sens, au sens pratique et à la gestion des biens (perso et collectifs : monnaie, finances, nature, savoir-faire artisanaux, industriels et agricoles, liberté, droit, etc).

[iv] Alors qu’un immense incendie s’empare de la forêt, un colibri fait des aller et retour incessants entre le lac et le feu pour y jeter des gouttes d’eau. On se moque de lui, mais il rétorque que si tout le monde faisait pareil, l’incendie serait vaincu.

[v] Ce qui tombe en ruine réouvre les horizons – notamment socio-relationnels du fait de la nécessité de s’entraider et de s’unir pour survivre, avoir plus de force ou le courage de réorienter sa vie…

 

4 commentaires

  • Fabienne

    Bonjour,

    Merci beaucoup pour cette analyse très parlante ! A relire pour bien s’imprégner de tous les détails mentionnés.

    Il y a donc une petite fenêtre d’espoir… tout en tenant compte de vos remarques.

    Bien cordialement.
    Fabienne

  • Boris Perrin

    Fan d’astopopote et étudiant l’astrologie depuis longtemps,
    J’ai enfin trouvé chez vous le langage non” hermetique ” que je recherchais.
    Cela parle à tout un chacun ,universellement .
    Le lecteur n’a besoin d’aucune connaissance technique de la mécanique céleste et
    trop rare sont les astrologues s’exprimant ainsi .
    Donc Bravo, félicitations et merci pour l’astrologie.

    • Astro popote

      Bonjour Boris

      Oh, merci pour ce retour on ne peut plus juste !
      En effet, je ne jargonne pas ! Je “traduis”…
      Et je vérifie par une revue de presse…

      Bien cordialement
      AP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

The maximum upload file size: 2 Mo. You can upload: image, audio, video, document, spreadsheet, interactive, text, archive, code, other. Links to YouTube, Facebook, Twitter and other services inserted in the comment text will be automatically embedded. Drop file here